Zvonko Milojevic a ému les supporters d’Anderlecht et Herman Van Holsbeeck

ANDERLECHT Le Sporting a l’habitude d’organiser ses conférences de presse dans sa salle de presse, en Tribune 1. Pour accueillir Zvonko Milojevic, le club avait ouvert les portes de sa jolie Salle Ludo Coeck en Tribune 3, et avait organisé une réception. Une centaine de personnes étaient présentes pour un moment fort émouvant. Quand Milo – en training d’Anderlecht – a pris la parole, Herman Van Holsbeeck et plusieurs autres personnes n’ont pu cacher leurs larmes.

Milo , lui, a tenu sa parole : il n’a pas pleuré. “Je vous avais dit que j’étais fort , dit-il. Pourtant, c’est le plus beau week-end de ma deuxième vie. Anderlecht, c’est ma maison.”

Après longuement avoir remercié bon nombre de personnes, Milo était fier de montrer le petit film de ses premiers pas. “Je ne vais pas redevenir gardien, souriait-il. Mais c’est déjà formidable de faire mes 100 mètres par jour. Il fut un temps où je devais me battre contre le Standard. Aujourd’hui, je me bats contre moi-même.”

Ce soir, Milojevic arrivera en minibus vers 17h30 au stade. Il recevra des cadeaux avant de donner le coup d’envoi. “Je ne vais pas encore prendre le risque de me lever, dit-il. Je vais donner le coup d’envoi de la main. Mais sachez que la prochaine fois que je viendrai, je le ferai du pied.”

Les retrouvailles avec Ariël Jacobs (son ex-coach à Lokeren), Besnik Hasi (son ex-équipier à Anderlecht et Lokeren) et Filip De Wilde (son ex-collègue) étaient chaleureuses. Et tous les supporters présents voulaient poser avec la vedette du jour.

Milo , lui, offrait la tenue de son ex-club, l’Étoile Rouge de Belgrade, à Herman Van Holsbeeck. “Ce n’est pas le Partizan !” lançait-il avec l’humour qu’il n’a jamais perdu. Lundi, lorsqu’il retournera en Serbie, la vie monotone de Milojevic recommencera. Il repassera des heures dans la salle de gym de son centre de rééducation. “C’est la raison pour laquelle je ne bois pas de champagne” , nous chuchotait-il dans l’oreille. “Plus je bois et mange, plus je vais souffrir en faisant mes exercices. (Rires)



© La Dernière Heure 2010