Le défenseur vedette de Timisoara sera encouragé par 30 amis montois

ANDERLECHT Pour Daré Nibombé, le match est spécial. “J’ai passé six ans en Belgique...”

Avez-vous déjà gagné ici ?

“Non, mais quand nous avons terminé 9es avec Mons, nous avons battu Anderlecht à Mons. Vu que Timisoara est meilleur en déplacement, tout est possible.”

On dit que c’est la crise.

“Un peu, oui. On a perdu contre le Steaua, et on est passé de la 1re à la 5e place au classement. Anderlecht est favori, mais on va jouer le coup à fond.”

Vous ne pouvez pas miser sur le 0-0, votre score favori.

“Normalement, un point ne nous suffit pas. Surtout après que Zagreb ait été amputé de 3 points. Avec une victoire, on croit à nouveau en la qualification.”

Aurez-vous le temps d’aller rendre visite à vos amis ?

“Non, puisqu’on rejoue dimanche. Mais il y a 25 à 30 amis de Mons qui viennent m’encourager, dont Dédé, le responsable du matériel, et Cédric Roussel.”

Est-ce vrai que votre prime de victoire est de 9.000 euros ?

“Oui. C’est la valeur de ce match, non ? En Roumanie, on paie des primes folles pour les matches au sommet, et presque rien pour des petits matches.”

Avez-vous gardé un maillot du match aller ?

“Oui, de Suarez. (Rires) Non parce qu’il nous a sauvés en ratant une grosse occasion, mais parce qu’il était le plus proche.”



© La Dernière Heure 2009