"Un point contre Malines, ce n’est pas assez, dit-il. Si on veut rivaliser avec les grands de ce championnat, on doit gagner ce genre de matchs. Arrêtons de dire que nous sommes trop jeunes. Tous nos joueurs ont les qualités pour devenir de grands joueurs dans de grands championnats. Mais pour cela, il faudra qu’on soit plus efficaces. Si j’ai reçu assez de ballons ? Il y a eu beaucoup de centres, mais ils n’étaient pas décisifs." 

Defour : "Dommage que je n’ai pas su faire tomber Mukairu"

Steven Defour a puisé dans ses réserves pour terminer le match contre son ex-club. "Je suis mort. Et mes mollets font mal. Il me faudra une semaine pour m’en remettre."

En revanche, il était satisfait de son match : "Je devais couper les lignes de passes vers les attaquants ; j’y suis bien parvenu. Dommage pour ma perte de balle, après un malentendu avec Schoofs. J’ai essayé de faire la faute sur Mukairu, mais impossible de le faire tomber. Je crois que notre point est mérité. Et Anderlecht ? Je crois qu’il va se qualifier pour les playoffs 1. Le Sporting m’a impressionné au Standard."

Vrancken : "Content face au meilleur attaquant de D1"

Comme au match aller, Malines a refait son retard sur Anderlecht. Wouter Vrancken, le T1 : "Je suis content, parce qu’Anderlecht a grandi depuis le match aller. On a créé trop peu d’occasions, mais je suis satisfait de la façon dont nous avons neutralisé Nmecha, le meilleur attaquant de D1. C’était le mérite de Defour, mais pas seulement de lui."

L’autre ancien, De Camargo, a également répondu présent. Vrancken : "Il a été important, mais dommage qu’on n’ait pas plus réussi à le soutenir dans les 30 derniers mètres."