Le médian de 18 ans a saisi sa chance pour sa deuxième titularisation de la saison

John van den Brom a dû faire des choix hier. Son changement le plus remarqué a été de lancer Dennis Praet dans la bataille. Le petit médian de 18 ans (qui disputait son quatrième match en dix jours!) a pleinement saisi sa chance, comme en a témoigné l’ovation que lui a offerte le public anderlechtois à sa sortie.

Sa prestation réussie est très certainement à mettre sur le compte de sa... position. Il a en effet joué dans son rôle préféré, en neuf et demi. Cette mission lui a permis tantôt de décrocher et d’orienter le jeu, tantôt de jouer dans la profondeur.

Il y a donc eu beaucoup de variété dans la prestation de Praet. Il a surtout impressionné par trois choses hier. La première, c’est sa vista. Le gamin voit clair, très clair. La deuxième, c’est sa technique. Il a signé quelques très beaux gestes, notamment une audacieuse talonnade sur un ballon aérien. Son troisième plus bel atour a été son crochet court: le Louvaniste se retourne très vite et c’est suite à un double dribble qu’il offra un vrai caviar à Jova .

Comment expliquer qu’un joueur de cette qualité n’ait pas plus de temps de jeu? Van den Brom a récemment expliqué que c’était une décision purement tactique. Auteur d’une excellente préparation, Praet avait en effet été la principale victime du passage en 4-4-2 dès la deuxième journée de championnat. Aujourd’hui, c’est un autre changement tactique, provoqué par la longue absence de Mbokani, qui pourrait enfin lancer la saison du talentueux adolescent...



© La Dernière Heure 2012