Les deux jeunes sont bien montés face au Standard et veulent vite retrouver une place de titulaire

BRUXELLES Avec la prestation convaincante de Sacha Iakovenko, ils font partie des rares satisfactions du dernier Clasico. Dennis Praet et Massimo Bruno ont tenté de secouer le cocotier en venant du banc samedi.

Praet s’est montré disponible entre les lignes, ce que Demy de Zeeuw n’avait jamais réussi à faire auparavant, et Bruno a eu l’ouverture lumineuse vers Matias Suarez en toute fin de rencontre qui aurait pu ramener les trois points à Bruxelles sans un retour cinq étoiles de Jelle Van Damme. “J’ai d’ailleurs dit à Mati qu’il aurait dû tomber”, sourit Bruno. “L’arbitre aurait peut-être accordé le penalty car il est quand même bien accroché sur cette phase. Mais bon, c’est peut-être mieux qu’on ne reçoive pas de penalty finalement (rires)…”

Bref, vous l’aurez compris, les deux jeunes ont faim et veulent au plus vite retrouver leur place dans le onze de John van den Brom. Cela fait maintenant deux fois que Praet et trois fois que Bruno débutent sur le banc. Entre-temps, le Louvaniste a pu se rassurer avec les Espoirs contre Chypre, sous les yeux de l’entraîneur néerlandais. “J’estime avoir fait un bon match. J’ai d’ailleurs reçu de nombreuses réactions positives par la suite. Le coach, lui, a dit que je n’avais pas très bien joué et que j’étais dans un creux. C’est son avis et je le respecte. Moi, je pense avoir montré que j’étais frais et dispo”, explique Dennis Praet.

Massimo Bruno était, lui légèrement blessé pour cette rencontre des U21 belges. Il n’a pas eu l’occasion de se montrer mais prend sa situation avec philosophie. “Mon objectif personnel, c’est d’être titulaire d’un bout à l’autre de la saison l’an prochain. Tout ce qui m’est arrivé est déjà exceptionnel et j’essaie de rester le plus positif possible. En attendant, je prendrai tout ce qu’on me donne. Je dois dire aussi que Iakovenko vient de faire deux très bons matches à droite. Dans le vestiaire, on aimerait d’ailleurs tous qu’il reste à Anderlecht, mais c’est le job de la direction évidemment.”

À Sclessin, les deux gamins du Sporting ont en tout cas prouvé que VdB pourrait compter sur eux dans la lutte pour le titre. La motivation est énorme. “On doit battre Bruges dimanche”, clame Praet. “On reste favori et on doit gagner notre premier match dans ces playoffs.” Bruno va même plus loin. “On n’a plus d’excuse. Mbokani sera de retour et Cyriac revient en grande forme. C’est maintenant au coach de faire les bons choix parmi tout ce luxe offensif.”

© La Dernière Heure 2013