"En ce qui nous concerne, l’affaire est close”, indique le portier anderlecthois

ANDERLECHT Silvio Proto et Copa Boubacar ont enterré la hache de guerre. “Copa a appris que j’essayais de le contacter et m’a appelé lui-même”, dit Proto. “Il a apprécié mon initiative. Il s’agissait d’un gros malentendu : il pensait à tort que je l’avais insulté. En ce qui nous concerne, l’affaire est close.”



© La Dernière Heure 2011