Si Proto parvient à garder le zéro, Anderlecht sera certain de se qualifier

ANDERLECHT Prise de température auprès de Silvio Proto, dont le rôle sera capital...

Silvio, comment abordez-vous cette rencontre ?

“Théoriquement, après le 2-2, nous avons désormais plus de chances de passer qu’eux. Mais il faut encore jouer ce match ! On dit souvent que le Partizan est une équipe très forte à domicile, mais elle joue bien les contres. J’espère que nous avons retenu les leçons du match perdu ici contre le Dinamo Zagreb la saison dernière.”

Quel est l’état d’esprit dans le vestiaire ?

“Tout le monde a très envie d’aller chercher cette qualification, comme tout le monde avait très envie d’aller chercher le titre la saison dernière. La faim dans le groupe est énorme, on la ressent. On veut jouer dans la cour des grands : dans une carrière de jou-eur, ça n’arrive pas tous les jours d’avoir la chance de disputer une C1. C’est un privilège. Le club peut aussi faire une bonne opération financière.”

Vous aussi…

“Oui, mais pour nous, ça ne compte pas. L’enjeu financier, on s’en moque. C’est le plaisir avant tout. Quand on monte sur le terrain, que ce soit à Lokeren ou pour un grand match de Coupe d’Europe, on a toujours la même rage de vaincre. On ne joue pas pour les primes.”

Si vous tenez le zéro, la qualification sera assurée…

“Mais si on marque trois fois aussi !”



© La Dernière Heure 2010