Silvio Proto était trop dans le feu de l’action pour dire s’il y avait penalty ou non


ANDERLECHT Silvio Proto a joué un excellent match, mais la question du jour concernait surtout son désir de ne pas être repris par Georges Leekens : “Je ne vais pas en dire grand-chose. Juste ceci : j’ai eu un bon entretien avec le sélectionneur Georges Leekens, et il avait la même opinion que moi. En ce qui me concerne, j’ai l’impression que la porte n’est pas claquée.”

Par rapport au match, le portier anderlechtois a évidemment été beaucoup plus loquace. “Ce sont trois points en or. J’ai tenu bon grâce à la défense, et l’entrejeu a aussi joué le match parfait. Moi, j’étais bien dans ma tête et lucide. Le ballon le plus difficile à arrêter était le centre à ras du sol en deuxième période.”

Concernant la phase litigieuse de la 47e minute, Silvio Proto ne parvenait pas à se prononcer. “Je ne sais vraiment pas vous dire si je touche le ballon ou le joueur : cela allait beaucoup trop vite”, expliquait le Couilletois, avant de poursuivre son analyse : “Je n’oserais pas dire si on a une meil-leure équipe que le Lokomotiv. Les Russes étaient favoris du groupe, mais je ne trouve pas qu’on a été malmenés. (sic) Nous leur avons quand même fait mal à quelques reprises. Suarez aurait pu aussi recevoir un penalty. On aurait été contents avec un point, mais on en a trois : c’est super. L’année passée, nous aurions perdu de tels matches. Nous sommes désormais matures, nous avons fait un pas en avant. Mais ne planons pas : focalisons-nous déjà sur le prochain match à Genk.”


© La Dernière Heure 2011