La finale de la Coupe de Belgique de football opposera le Standard au Racing Genk le 24 ou le 25 avril au stade Roi Baudouin de Bruxelles. Il s'agira de la réédition de la finale de 2018. Dimanche soir, Genk s'est imposé 1-2 à Anderlecht dans la seconde demi-finale de la Croky Cup. Onuachu a inscrit le but d'ouverture dès la 17e minute (0-1). Miazga a inscrit contre son camp le 2e but limbourgeois à la 59e (0-2) . Trebel a réduit le score sur coup franc (73e, 1-2) alors que Genk était réduit à dix après l'expulsion de Lucumi.

A Anderlecht, Kilian Sardella, Elias Cobbaut et Anouar Aït El Hadj ont été préférés à' Amir Murillo et Hannes Delcroix blessés et à Paul Mukairu. Pas de surprise par contre à Genk où John van den Brom a aligné le même onze que face au Cercle. Le match a commencé sans aucune inspiration, sans aucune alerte ni occasion de but. Tout cela a changé quand, lancé en profondeur, Daniel Munoz a évité Kemar Lawrence avant de centrer au deuxième poteau vers Onuachu (17e, 0-1).


Anderlecht se retrouvait lancé dans une course poursuite difficile à mener à bien vu les difficultés qu'il éprouve à marquer à domicile. Pourtant, les Bruxellois ont eu quelques solides occasions. Sur un service de Francis Amuzu, Ait El Hadj s'est retrouvé face à Maarten Vandevoordt mais son lob est passé au-dessus du but (27e). Bien placé pour lancer Abdoulay Diaby vers le but adverse, Lucas Nmecha n'a pas soigné sa passe (31e). Enfin, le gardien limbourgeois s'est bien détendu sur une frappe d'Ait El Hadj (39e). Entre-temps, Onuachu a gaspillé deux opportunités: le Nigérian n'a pas cadré un premier envoi (34e) et a donné le ballon à Timon Wellenreuther sur le second (38e).

Cette opération a bénéficié de l'exclusion de Lucumi pour une faute sur Nmecha (71e) et Trebel a réduit l'écart sur coup franc (73e, 1-2). Kompany a alors effectué un changement offensif en sortant Cobbaut pour Mukairu (75e), en vain malgré un pressing constant dans le dernier quart d'heure.

Samedi, le Standard avait obtenu le premier sésame pour la finale en allant s'imposer 0-1 à Eupen.

Genk jouera sa 6e finale, la première depuis 2018. La dernière de ses quatre victoires remonte à 2013.

Le Standard disputera sa 18e finale et visera un 9e succès et le 3e en cinq ans après 2016 et 2018. Cette année-là, les Rouches avaient battu Genk 1-0 après prolongation. à la suite d'une réalisation de Renaud Emond (92e).

Revivez la rencontre en direct commenté :