Reinaldo agressé au Brésil

Anderlecht

Y. T.

Publié le

Sa mallette a été volée, et le jeune Anderlechtois est tombé en s'enfuyant

ANDERLECHT Le jeune Brésilien Reinaldo a vraiment la poisse en 2009. Ayant signé un contrat pro de cinq ans au mois de novembre, il pensait pouvoir percer lors de ce deuxième tour. Seulement, il a connu deux mésaventures assez bizarres.

La première date du 1er janvier, à la fin de ses vacances au nord du Brésil. "J'avais quitté ma ville d'Arapiraca pour me rendre à l'aéroport, afin de rentrer en Belgique", explique Reinaldo. "Arrivé à la station de bus à Maceo Alagoas, un chauffeur de taxi m'a suivi, et a appelé un ami. Ils m'ont volé ma mallette avec mes vêtements et des CD's, et ils voulaient prendre mon argent et mon gsm."

Reinaldo s'est rappelé qu'il était sportif professionnel. "Je me suis enfui, mais ils m'ont suivi. J'ai couru tellement vite, que je suis tombé, et je me suis blessé au poignet et à l'épaule. Je saignais, mais j'ai pu conserver mes papiers, mon argent et mon ticket d'avion. C'est la première fois que je me suis fait agresser, mais dans cette région du Brésil, ce n'est pas anormal. J'ai déjà appelé mon père pour dire que tout allait bien."

Seulement voilà, après PSV B - Anderlecht B du 12 janvier, Reinaldo a connu une nouvelle blague. "J'avais des démangeaisons à l'épaule - pas à l'endroit où je m'étais fait mal au Brésil - et je me suis trop gratté. Le résultat : j'avais une plaie, qui s'est infectée, et j'ai eu un abcès. Le Docteur Huylebroek l'a écarté via une petite intervention chirurgicale et a recousu la plaie, mais je crevais de mal. Apparemment, j'avais une nouvelle infection. La plaie a été rouverte et j'ai passé deux jours à l'hôpital, où j'ai reçu des antibiotiques via un baxter. Maintenant, je cours un peu, et j'espère reprendre le foot d'ici peu."



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info