Le Roumain a déjà ramassé des coups depuis son arrivée : le sourcil, l’œil et le nez ont déjà souffert.

Alexandru Chipciu doit se demander où il est tombé. Depuis son arrivée à Anderlecht, le Roumain s’est déjà fait refaire le visage avec ses adversaires directs en guise de chirurgiens esthétiques.

À Mouscron : suite à un contact fortuit, Chipciu est blessé à l’arcade sourcilière. Il est recousu après le match et doit garder trois agrafes pendant plusieurs joueurs.

Contre Courtrai : un joueur lui met un doigt dans l’œil assez profondément et Chipciu doit se balader avec un œil au beurre noir pendant quelques jours.

À Prague : un Tchèque lui rendre dedans assez brutalement, Chipciu se relève avec un nez cassé.

Si on pourrait se demander si Chipciu n’a pas de lien de parenté avec Pierre Richard, on préfère lui laisser son surnom de Rocky (car il était parfois très nerveux durant son adolescence et pouvait chercher la bagarre). Comme Sylvester Stallone, il se relève toujours et n’abandonne jamais. Malgré ces trois blessures, il n’a jamais demandé à quitter la pelouse.