Avec les joueurs pros sous contrat dans le club, Anderlecht peut aligner trois onze différents !

ANDERLECHT Il y a du monde, beaucoup de monde même à l’entraînement du Sporting. Pour bien réaliser, nous avons tenté de composer trois équipes différentes avec les joueurs actuellement sous contrat. Et nous y sommes parvenus sans trop de mal, même si nous avons dû ajouter un joueur des Espoirs (Longueville) pour compléter la troisième équipe. À ces 33 joueurs, il faudrait encore ajouter Kudimbana, le quatrième gardien...

Mis sur papier de la sorte, l’effectif mauve a de quoi impressionner. On peut déjà faire un pari sur un premier onze de base, composé des valeurs sûres de la saison dernière, qui ont disputé entre 33 et... 54 matches l’an dernier.

Derrière, dans l’équipe dite des réservistes, le temps de jeu est nettement moindre. Mais ce onze -là occuperait certainement les premiers rôle en division 1 belge...

Dans la troisième équipe se trouvent les jeunes talents du club, comme Badibanga et Diandy, mais surtout des joueurs qui risquent de vite quitter le Sporting, comme Losaad, Bulykin, Siani ou encore Sare, qui pourrait être prêté.

Quels enseignements peut-on tirer de ces observations ? Tout d’abord que le Sporting, sur le plan quantitatif, est paré : tous les postes sont doublés ou triplés, ce qui n’était pas le cas à toutes les positions la saison dernière.

L’autre constat, c’est la nécessité pour la direction mauve de rapidement dégraisser le noyau. Avec tant de joueurs, les conditions ne sont pas du tout idéales pour préparer les préliminaires de C1 . Mais ça, le staff technique en a conscience...

Est-ce là l’une des raisons qui incite le Sporting à pousser Jan Polak vers la porte de sortie ? Peut-être, mais c’est un choix dangereux. Car l’expérience du Tchèque pourrait être un atout précieux en Ligue des Champions...



© La Dernière Heure 2010