Vincent Kompany: "C'est dans la culture de cette équipe que je peux pousser assez fort et qui travaille dur. On gagne et cela s'arrête là pour moi. Il faut maintenant avoir le résultat nécessaire dimanche prochain à Saint-Trond. Je ne me ferai jamais de soucis concernant le mental de cette équipe. Je ne sais pas si c'est ma plus belle victoire en tant que coach, cette question est revenue plusieurs fois ces dernières semaines. Je n'aime pas me concentrer sur les autres équipes en espérant qu'elles se loupent. Certains disaient que c'était fini pour Anderlecht avec l'Antwerp et Bruges au programme mais j'espère maintenant enchaîner la semaine prochaine."

Albert Sambi Lokonga: "On a fait le travail en étant forts mentalement alors que le but brugeois nous avait mis un petit coup. On s'est bien repris après et on finit le match avec une victoire. C'est une petite revanche personnelle puisque j'avais pris un carton rouge à l'aller. Ce but est pour ma maman qui me dit toujours de tirer. Je suis content de voir que Lukaku encourage l'équipe, c'est un vrai sporting boy et c'est mon grand frère."

Yari Verschaeren: "On a tout donné, on savait que le match était très important pour nous car on pouvait potentiellement se qualifier pour les playoffs 1 en gagnant. Le début était difficile mais l'égalisation nous a donné de la confiance pour bien finir le match. Nous sommes tous contents de prendre les trois points. On va maintenant supporter le Beerschot, ils peuvent battre Ostende."

Lukas Nmecha: "Je suis très content après le 3-0 du match aller. La meilleure équipe a gagné ce soir. On a montré le bon état d'esprit cette saison durant laquelle on a connu des bonnes et des moins bonnes périodes. Quel que soit le résultat de ce soir entre Ostende et le Beerschot, nous voulons gagner le prochain match pour nous rapprocher des autres équipes du top et obtenir tout ce que l'on peut avoir. Nous rêvons de la Ligue des champions. On verra si ce sera avec Manchester City ou avec Anderlecht."

Philippe Clement: "Quand tu peux dominer à Anderlecht de cette façon contre une équipe en bonne forme, tu ne peux pas perdre. On a bien pressé, le ballon était pour nous, on trouvait les solutions face au pressing des Mauves. Le premier but ne peut pas arriver, c'est à cause de nos erreurs. Le deuxième est un peu spécial et peut arriver dans le football. C'est vraiment dur de perdre des points comme cela car on aurait dû prendre les trois points ou au moins un match nul avec de la malchance. On ne peut pas dire qu'on n'a pas joué pour gagner. Dans ma carrière, Bruges n'a presque jamais été aussi dominant mais il faut gagner les matchs."

Simon Mignolet: "Sur le but de Sambi Lokonga, le ballon va d'abord à droite puis je dois me retourner. La frappe est tellement puissante que c'est trop difficile de revenir mais c'est le foot. On a fait du bon boulot pendant 70 minutes en contrôlant le match facilement mais on devait continuer. Je suis déçu car, avec ce scénario, il aurait fallu gagner ou, au moins, ne pas perdre. Il va falloir apprendre de cela."

Clinton Mata: "Je manque de mots. Nous n'avons pas d'excuses, c'est notre faute. En menant 1-0, tu ne peux jamais laisser l'adversaire revenir. Il faudra se regarder dans une glace. Les playoffs ne seront pas faciles face à des adversaires qui vont essayer de nous titiller, mais le seul adversaire de Bruges, c'est nous-mêmes. On avait déjà tiré la sonnette d'alarme après la défaite contre l'Antwerp, il faut maintenant qu'on se réveille. On les remet dans le match puisqu'ils profitent d'une erreur mais cela arrive à tout le monde. La seule fois où Nmecha n'est pas suivi, il marque. Faire des erreurs face à des joueurs pareils, cela se paie cash."