Sardella: "Ce n'était pas facile de monter dans ces conditions mais ça fait partie du job quand tu es sur le banc : il faut être prêt à parer à toute éventualité. Jouer dans cette position de défenseur central, c'était plus naturel pour moi vu que j'y ai été formé et que je joue là chez les jeunes. La pression, ce qu'on dit sur moi, ça fait partie du foot, il y en aura toujours, que j'aie 19, 26 ou 33 ans. J'ai la chance d'avoir un staff qui m'aide tous les jours et qui me met en confiance. Avant de monter au jeu, ils m'ont dit "Fais toi plaisir", et c'est ce que j'ai fait. C'est vrai que ce n'est pas facile de jouer face à Frey mais on apprend beaucoup de ce genre d'attaquant, je n'ai pas la chance de jouer face à cela chaque semaine, ça fait plaisir."

Ashimeru: "On avait besoin de gagner ce match, de montrer que nous sommes Anderlecht. Les combinaisons marchaient bien aujourd'hui, j'étais très à l'aise pour trouver Joshua (Zirkzee), on se comprend bien. J'étais très motivé, c'est le genre de match dans lesquels tu veux jouer pour assurer et faire des différences. Je suis très heureux de pouvoir débuter les matchs dans une équipe comme Anderlecht."

Kompany: "Une équipe avec beaucoup d'individualités face à nous, mais on a bien géré le match collectivement. On a réussi à garder le rythme quand il fallait rester calme et amener de la profondeur à d'autres moments. Le plus important : on s'est créé des occasions, et tant que ce sera le cas, on restera dangereux à rencontrer. On a beaucoup marqué cette saison mais ça pourrait être encore plus parce qu'on se crée vraiment beaucoup d'occasions, on a encore eu des un contre un avec le gardien, voire même du deux contre un, le challenge c'est d'être plus efficace et de terminer le match plus tôt. J'espère qu'on la garde pour les prochains matchs, cette efficacité. Par rapport à l'énergie dans le stade, je crois qu'on est passés par une période importante pour le club. Quand on gagne souvent, on oublie un peu la valeur de la victoire. En en étant privé, on travaille 10 fois plus dur et on savoure d'autant plus. C'est pour ça que ce genre de match contre l'Antwerp, on le vit comme un match européen."

Dessoleil: "Dans l'ensemble du match, on a été performant mais on fait trop d'erreurs que pour pouvoir gagner, il faudra rectifier cela pour les Champions playoffs. Ils ont eu pas mal d'occasions, c'est vrai, mais nous aussi, ça devait être un chouette match pour le supporter neutre. Je pense que cela aurait pu basculer dans un camp comme dans l'autre, on aurait pu aussi arracher cette égalisation. Me concernant, j'ai ressenti un souci à la hanche en première mi-temps, je ne pouvais plus me donner à 100%, j'ai préféré sortir. La fin de saison va être intense, à nous de montrer les ressources pour accéder aux Champions playoffs."

Priske: "Les deux buts nous font du mal, on était bien organisé. On commence bien la seconde mi-temps mais on se fait punir sur une perte de balle. Il nous reste trois matchs importants même s'ils sont plus simples sur papier, ils sont tous importants."