Anderlecht Simon Davies a, pour la première fois, remis en question le style de jeu.

D’habitude discret voire très prudent en conférence de presse, Simon Davies a, pour la première fois, émis un avis tranché. Sur le match, la méthode et le style de jeu. Un discours franc qui vise son propre travail et celui du staff, mais également les joueurs.

Comment expliquez-vous le début de seconde mi-temps ?

"C’était inacceptable. Nous devons tous prendre nos responsabilités. Moi comme les joueurs et le staff. Nous devons mieux démarrer car ce n’est pas la première fois que ça arrive."

Quelle analyse tirez-vous de ce moment ?

"Nous voulions être mieux dans les 30 derniers mètres, mais c’est l’Antwerp qui a pressé très haut. Nous ne nous sommes pas bien adaptés à ce changement et les solutions ont tardé à venir. Nous n’avons pas su contourner leur plan et nous avons continué à construire de l’arrière alors qu’il aurait fallu allonger et être plus moches."

Que voulez-vous dire ?

"Qu’il faut parfois jouer un moins beau football. Balancer un long ballon pour souffler et ensuite rejouer court comme nous en avons l’habitude. Nous avons manqué de précision devant mais aussi derrière. On va beaucoup apprendre de ce match."

Jouer long ne fait pas partie de votre philosophie…

"Nous avons dominé la plupart de nos matchs mais nos adversaires vont également obtenir des temps forts et il faudra y faire face. Beaucoup de jeunes joueurs apprennent et on attend de nos cadres qu’ils se lèvent et mènent le groupe. On doit montrer plus de personnalité et de caractère. Nous avons les qualités mais nous devons en faire davantage quand ça devient dur. Certains ont parfois été naïfs. Défensivement, on veut trop jouer le match parfait alors qu’en difficulté, il faut savoir être moches."