Une photo de l’Argentin avec le maillot de Belgrano a fait le tour des réseaux sociaux.

Le bras de fer entre Anderlecht et Matias Suarez vient de vivre un nouveau volet.

Les réseaux sociaux se sont affolés ce samedi en Argentine lorsqu’une photo de Matias Suarez, habillé avec la vareuse de Belgrano et les lèvres posées sur l’emblème de son club de cœur, a été postée sur Twitter.

Ce cliché n’est toutefois pas synonyme d’officialisation du départ de l’Argentin. Ce retour aux sources, il en rêve et ne s’en cache plus vu la dernière photo en date et nos informations.

Ce buzz fait davantage figure de nouveau coup de pression mis sur la direction anderlechtoise. Avec ce cliché, Matias Suarez fait un nouveau gros coup marketing du côté de sa ville natale où tous les fans du club, qui sort d’une saison de galère, rêvent de revoir El Artista enflammer leur pelouse et feront tout pour qu’il signe.

Ce forcing fait écho à la remise d’un double certificat médical dont l’Argentin fait usage depuis la reprise pour justifier sa présence au pays et non sur les terrains du centre d’entraînement de Neerpede.

Le renouvellement de son certificat prend fin ce lundi 4 juillet. Il devrait donc, sauf en cas de nouvelle décision contraire des médecins, prendre l’avion au plus tôt pour rejoindre la Belgique. Selon nos sources, il poursuivra son action jusqu’au bout et ne rentrera pas tout de suite en espérant faire craquer le RSCA.

Cette mise sous pression du club a le mérite d’être claire : Matias Suarez ne jouera plus pour Anderlecht. Ce n’est toutefois pas pour autant que le club le laissera partir facilement.

Au contraire, ce petit jeu a le don d’énerver la direction mauve et cela transparaissait dans les mots d’Herman Van Holsbeeck qui menaçait d’envoyer un médecin indépendant afin de vérifier si la gastro-entérite est un leurre ou non. Vu la photo, l’attaquant n’a pas l’air souffrant ou alité.

Il n’y a actuellement aucun accord, que ce soit entre le joueur et Belgrano ou entre les deux clubs, et il est certain qu’Anderlecht, s’il collaborera à un départ, ne fera pas de cadeau à Suarez. 

© D.R.