Sven Kums est légèrement déçu mais relativise la perte de deux points.

Anderlecht a loupé son départ au Bosuil, mais les joueurs ne semblent pas trop dramatiser la perte de deux points à l’Antwerp.

"Un faux départ ?" , dit Sven Kums . "Bof… Bien sûr qu’on est déçus. Sur base des occasions, on méritait la victoire. On veut gagner tous les matches, y compris en déplacement. Mais à la maison, cette équipe de l’Antwerp va encore prendre des points."

Anderlecht a montré deux visages au Bosuil : "Avant le repos, on a vraiment dû chercher. On a eu de grosses difficultés avec la grosse pression de l’Antwerp sur le porteur du ballon. On n’avait pas le temps de jouer. Mais ça, on s’y attendait. En seconde mi-temps, on a retrouvé notre propre jeu. On a davantage su garder la balle, en partie grâce à la fatigue de l’Antwerp, dont les joueurs avaient couru de droite à gauche. Il nous a juste manqué ce but. On a pourtant eu les occasions."

Kums est déjà devenu une pièce irremplaçable du nouvel Anderlecht.

"Je me sens bien", dit l’ancien Buffalo. "Mais il est vrai que je suis entouré par tous des bons joueurs. À l’Antwerp, Dendoncker est revenu dans l’équipe. On connaît tous ses qualités. Le triangle que je forme avec Trebel et Dendoncker peut sans cesse pivoter. On sait tous les trois jouer en 6 , en 8 ou en 10 ."

Le principal souci nous semblait la prestation de Teodorczyk avant le repos : "Ce n’était pas facile pour lui, il a été muselé de près. Il a bien travaillé, surtout après le repos. La prochaine fois, il va concrétiser ses occasions. Je ne vois pas le problème."