Lukasz Teodorczyk ne sera finalement pas suspendu pour le Topper du 5 novembre.

Suite à son geste sur le Genkois Aidoo, Teodorczyk était attendu ce mardi à l’UB mais les Anderlechtois seront à Paris pour la Ligue des Champions. Le Sporting demandera le report lors de l’audience afin de permettre à Teodorczyk d’être présent et de participer à sa défense. Une demande que le parquet de l’Union belge ne pourra, réglementairement, pas refuser.

Teodorczyk sera donc convoqué le mardi 7 novembre à la Commission des litiges. En attendant, il n’est pas suspendu et pourra affronter Bruges le dimanche 5.

Notons encore que Teodorczyk ne sera pas défendu par Maître Spreutels puisqu’il a été nommé au Comité exécutif de l’Union belge en avril dernier. Il reste l’avocat du RSCA sauf quand l’affaire se plaide à l’UB.

Vanhaezebrouck: "Je soutiens encore Teo"

Avec ou sans Teo ? Voilà la question avant le déplacement à Eupen. Vanhaezebrouck est fort tenté de laisser son attaquant en méforme dans l’équipe. Textuellement, il a dit: "Pour le moment, c’est Teo qui était - qui est - qui était mon numéro 1, avec les deux autres juste derrière." Selon nos informations, la hiérarchie ne bougera pas encore, ce samedi.

Voici comment il juge ses quatre attaquants.

Teodorczyk ne semble donc pas avoir perdu son crédit. "C’est simple : si on ne titularise pas un attaquant qui est en manque de buts, il ne marquera pas. Il a eu des occasions dans chaque match, il s’est montré disponible. Je continue à le soutenir et à croire en ses qualités. Il les a déjà montrées. Il va s’en sortir et sera encore très utile pour l’équipe. Il ne le dit pas, mais il est influencé par la suspension qu’il écopera. Il sait qu’il a abandonné l’équipe avec son geste (envers Aidoo de Genk). Cela peut peser sur un joueur."

Harbaoui s’est rapproché de Teo, en ayant inscrit le 2-0. "Hamdi est le meilleur finisseur des trois centres-avant. Surtout de la tête. Dans un match où on est censé dominer l’adversaire, je le mettrais dans la sélection au détriment de Beric, et vice versa. Son geste de frustration après son but ? C’est amusant. Le groupe et lui-même ont bien ri quand j’ai dit que j’aurais voulu ôter mon maillot après son raté contre Genk. Je le comprends : il est un attaquant, il ne joue pas beaucoup et il marque. Après, il a dit que son geste n’était pas destiné à moi. Pas grave, Hamdi. Ce n’est pas important. Mais quand tu enlèves cinq fois ton maillot, tu es suspendu. Si tous mes joueurs font ça, on jouera les playoffs 1 avec des Espoirs."

Beric, lui, ne débutera pas à Eupen. "Il est un travailleur. Il a besoin d’espaces. Il a un peu le style de Teo , mais est moins impressionnant au niveau de son physique. Je ne peux pas lui faire des reproches : aux entraînements, il se donne à fond."

Onyekuru retourne à Eupen en tant que meilleur buteur d’Anderlecht. "Je suis vraiment très content de lui. Son focus, son envie d’apprendre... Il ne fait pas toujours ce qu’on demande, mais c’est normal pour un joueur créatif. J’espère qu’il ne voudra pas forcer les choses à Eupen. Le seul truc : quand il va avec un coéquipier vers le gardien, il doit soit donner la balle à l’autre - ce qui est le plus simple - soit marquer."