TNS n’accueillera pas Anderlecht dans son stade, mais à Wrexham, sur de la vraie herbe

Gagnez des maillots et posters dédicacés d'Anderlecht!


ANDERLECHT Le Sporting d’Anderlecht affrontera donc The New Saints, le champion du Pays de Galles. Mardi soir, TNS a écrasé les Bohemians de Dublin par 4-0, alors que le match aller n’avait été perdu que par 1-0. “Un moment historique ! C’est la première fois en 14 ans qu’un club du Pays de Galles passe le premier tour préliminaire de la Ligue des Champions”, dit le site du club. The New Saints est basé à Oswestry, une petite ville de 17.000 habitants dans l’ouest de l’Angleterre.

Vous le comprendrez : Anderlecht n’affronte pas une grosse pointure du football européen. Le nom le plus connu est celui de Craig Jones. Il a été élu meilleur jeune joueur de la saison passée au Pays de Galles. Steve Evans, un défenseur central, est également une valeur sûre du club. Mais il faut déjà être un fameux amateur de football pour connaître ces noms.

L’entraîneur, Mike Davies, n’a aucune expérience. Le match de mardi n’était que son 3e comme T1. Seulement 1.056 spectateurs étaient présents au petit stade Park Hall Oswestry. Et pourtant, “tous les tickets étaient vendus”, indique le site. Le coach, lui aussi, a fait une constatation intéressante : “Les Bohemians ne parvenaient pas à s’adapter à notre terrain.”

En effet, TNS joue sur un terrain entièrement synthétique. “Mais contre Anderlecht, nous allons déménager à Wrexham, qui joue sur de l’herbe”, indique Gordon Evans, qui se présente comme l’assistant manager, mais qui est le kinésithérapeute, selon le site du club. “À Wrexham, on peut accueillir 18.000 spectateurs. Le stade ne sera pas comble, mais presque.”

Les gallois n’entament leur championnat que le 13 août, deux semaines après Anderlecht. Leurs cinq titres (2000, 2005, 2006, 2007 et 2010) et deux Coupes (1996, 2005) ne doivent pas faire peur à Anderlecht non plus.

Le championnat gallois ne représente pas grand-chose. 95 % des joueurs de l’équipe nationale jouent en Angleterre, l’ennemi voisin. Les noms les plus connus (Ryan Giggs, Dean Saunders, Ian Rush, Mark Hughes) n’évoluent plus en équipe nationale ou ont arrêté leur carrière.

Yves Taildeman

© La Dernière Heure 2010