Malgré la fatigue de la fête qui a suivi le titre, les Mauves avaient à coeur de l'emporter à domicile pour le dernier match de la saison. Découvrez leurs réactions au micro de nos confrères de Proximus 11.

Leander Dendoncker: "Je suis content d'avoir pu terminer sur une victoire. Même si le jeu n'était pas top. Il faut dire qu'on était encore fatigué du match de jeudi et de la fête qui a suivi. Même en défense j'essaie de jouer au foot et de construire. Parfois je prends des risques donc je dois encore un peu apprendre à prendre moins de risques au niveau défensif. Cette saison je suis devenu plus fort physiquement grâce à l'enchaînements des matches. Si je dois retenir un apport du coach Weiler pour moi cette saison c'est la confiance qu'il m'a accordé et qu'il m'a insufflé."

Frank Boeckx: "Je n'ai pas trop dormi ces derniers jours donc ça ne me dérangeait pas de ne pas être sur le terrain aujourd'hui. Le plus important était de finir sur un bon résultat. Maintenant on va pouvoir refaire la fête. On était libre jusqu'aujourd'hui donc je ne sais pas qui a fait quoi mais moi j'ai fait la fête un peu partout et je dois encore récupérer."

Youri Tielemans: "On s'est dit que c'était important de gagner aujourd'hui à domicile et on l'a fait. Ca a été un peu compliqué mais on a réussi et ça fait plaisir. C'était normalement mon dernier match à Anderlecht. J'annoncerai mon nouveau club dans les prochaines semaines. C'est un plaisir d'associer la réussite des U21 et celle des pros car il y a des jeunes dans le noyau pro et surtout parce que la réussite d'Anderlecht c'est aussi celle du centre de formation. René Weiler m'a apporté une mentalité de vainqueur, il m'a appris à mieux défendre et à me battre sur chaque duel. Il nous a énormément apporté cette saison. Ce titre restera mon meilleur moment de la saison."

Sofiane Hanni: "C'est magnifique de pouvoir soulever ce trophée, c'est plein d'émotion. C'était un rêve de pouvoir soulever un trophée de champion. Ca a été une très belle saison et ce n'est que du bonheur aujourd'hui."

René Weiler: "C'est la joie aujourd'hui. Il n'y a pas eu de négatif, il faut fêter, être enfin soulagé et avoir du plaisir. Ca fait deux saisons qu'Anderlecht n'a rien gagné. Cette saison, on a enfin réaliser cet objectif et je félicite tous ceux qui ont travaillé pour en arriver là. J'ai tout le temps fait mon boulot. Les médias ont parfois cherché le conflit, les histoires. Des choses que je n'ai pas compris. Maintenant c'est derrière nous, on a réalisé notre objectif et on peut en être fiers. Etre entraîneur c'est dur, on a pas beaucoup de temps libre. Donc avoir une femme et des enfants qui vous aiment, vous soutiennent et sont tout le temps derrière vous c'est très important. Donc aujourd'hui je fête aussi ce titre avec ma famille. Je me sens bien en Belgique et maintenant il va falloir travailler pour continuer à avoir ce succès avec l'équipe."