Youri Tielemans, lui, restera à Anderlecht.

Non, ce n’est pas René Weiler - comme le veut pourtant la tradition un vendredi - mais Youri Tielemans qui a affronté les médias, vendredi au centre de formation de Neerpede. Très décontracté, il a bien répondu aux questions pièges concernant son entraîneur sévère.

"Moi, je suis habitué d’être éduqué de façon sévère. Aussi bien à l’école qu’à la maison, c’était ainsi. Pour certains joueurs, c’est différent. Celui qui n’accepte pas cela a un problème."

Entre-temps, Youri voit partir plusieurs valeurs sûres de l’entrejeu. "Non, cela ne m’inquiète pas. On devra chercher d’autres solutions. C’est comme ça pendant les mercatos. Herman Van Holsbeeck est occupé à chercher un remplaçant pour Dennis. Mon départ ? Il n’est plus à l’ordre du jour. Il y a eu des discussions à ce sujet, mais je suis à 100 % focalisé sur Anderlecht."

Manchester United ne s’est donc pas manifesté pour lui. Un certain Lukasz Plonowski, qui a joué à Anderlecht en jeunes, a dit aux médias polonais que Tielemans lui a confié que Mourinho l’avait appelé.

"Je ne connais pas ce gars. Et non, Mourinho ne m’a pas appelé. Je ne sais pas où il a été cherché cela. C’est embêtant, parce que je me fais passer pour un menteur. Visiblement, certaines personnes rêvent de connaître des joueurs de football."