Vincent Kompany a vu son groupe se grossir au fur et à mesure cette semaine, via le retour des internationaux. "On a bien géré les niveaux de forme mais ce n'est jamais simple comme moment. Certains reviennent avec des petits bobos et d'autres doivent se plier à la législation Covid selon le pays d'où ils reviennent."

C'est le cas pour trois joueurs actuellement: Kemar Lawrence, Peter Zulj et Josh Cullen. Soit deux titulaires et un joueur qui monte souvent au jeu depuis son arrivée. "Ils sont en quarantaine en attendant de connaître le résultat de leur test effectué jeudi à Roulers. Parfois, on reçoit les résultats très vite, parfois pas. Tout dépend de la quantité de travail que le labo doit fournir. Heureusement qu'on ne joue que dimanche. Il faut juste espérer des tests négatifs maintenant. Je n'attends pas en tremblant, je commence à être habitué à la situation (sourire)..."

Pendant la trêve internationale, les Anderlechtois non-internationaux ont participé à deux amicaux, contre Lens où plusieurs membres du noyau A ont déçu, et contre Charleroi, où bon nombre de U21 ont montré de belles choses. "En championnat, on a souvent 3-4 ans de moins que l'adversaire. En amical, ça passe à 6-7 ans de différence mais on reste compétitif, c'est positif. Maintenant, je ne tire pas non plus trop de conclusions de ces matchs pour le court terme. J'ai vu quelques qualités individuelles chez des jeunes pour plutôt pour les 12 ou même 24 mois à venir, pas pour maintenant."