Adrien Trebel: "On a contrôlé du début à la fin. Malheureusement on encaisse dans les dernières minutes. Si on continue comme ça à dominer, c'est de bon augure pour la suite. On a manqué dans le dernier geste mais les intentions de jeu étaient bonnes, on se connait de mieux en mieux. On reste sur notre ligne de conduite. C'est possible que je mérite la rouge mais j'enlève le pied, on voit que je veux éviter le contact. Je me tiens à disposition du coach, je dois apporter mon expérience à ce groupe, je dois être capable de les aider. On va travailler pour engranger un maximum de points."

Landry Dimata: "C'est vraiment dommage. On n'a pas été capable de garder le score. On doit tuer l'adversaire aujourd'hui, mais ça peut arriver. On aurait voulu marquer beaucoup plus de goals. J'étais très concentré au moment de tirer le penalty. J'étais déçu du départ de Vercauteren, il m'a énormément appris malgré son caractère compliqué. C'est quelqu'un de bien."

Vincent Kompany: "On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Soit on se pointe l'un l'autre du doigt ou bien on apprend à gérer un match. Une équipe jeune, c'est un risque de naïveté. Je retiens surtout qu'à onze contre onze, l'équipe avait une agressivité saine et beaucoup d'enthousiasme. Marco Kana était toujours au bon endroit. Il progresse et aura une place au sein de cette équipe. Le plus décevant aujourd'hui, c'est que je voulais montrer à l'équipe comment étouffer un match. On a paniqué pour une raison qui n'était pas nécessaire. Si on joue et qu'on encaisse, je prends la responsabilité. Même à cinq minutes, de la fin je veux qu'on reste nous-mêmes. On a changé notre manière de jouer dans les dernières minutes et j'espère que ce sera un apprentissage. Quant à Trebel, je reste philosophe. Le tacle est malheureux mais je ne me plains sur aucune décision. Il méritait la rouge mais sur l'ensemble de la saison, ça s'équilibre. Ce n'était ni méchant ni volontaire mais ça aurait pu être grave. Autant je me sentais mal d'avoir encaissé en fin de match, autant voir mes enfants en tribune me permet de me focaliser sur le prochain match. Je ferai une analyse pour expliquer comment nous pouvons ressortir plus forts de cette situation. C'est dommage."

Yves Dabila: "Après avoir vu les images, je reconnais qu'il y a penalty sur Tau. On avait l'état d'esprit qu'il fallait pour venir chercher le point."

Harlem Gnohéré: "Pour Mouscron, c'était un pari de me reprendre. J'ai fermé beaucoup de bouches quand j'étais à Bucarest, pour ceux qui disaient que j'avais des kilos en trop. On doit toujours se battre jusqu'à la dernière minute. On doit faire attention parce qu'on prend trop de penaltys. Ce n'est cependant pas une victoire ce soir, peut-être qu'à onze on aurait pu leur poser plus de difficultés."

Diego Lopez (directeur sportif de Mouscron): "On trouve que l'arbitrage n'est pas cohérent avec Mouscron. Nous ne sommes pas respectés. Notre carton rouge aujourd'hui est mérité mais ce n'est pas cohérent que Trebel n'en prenne pas un. C'était la même chose avec Malines la semaine passée. On a fait un match très sérieux. On a bien travaillé sans ballon, on mérite ce point."

Hervé Koffi: "Ce soir, on a eu une très grosse équipe d'Anderlecht devant nous mais on n'a pas lâché l'affaire. On a été solidaires en travaillant beaucoup. Je félicite mes coéquipiers et le staff. On va maintenant se concentrer sur le prochain match. Il va falloir qu'on concède moins de penalties, ça va nous aider pour l'avenir. Concernant mes prestations, le championnat portugais et mon passage à Belenenses m'ont permis d'être au niveau où je suis aujourd'hui."

Fernando Da Cruz: "Le groupe s'est accroché malgré des moments difficiles. On prend trois buts sur penalty et des rouges. Je ne me plains pas, c'est un constat. Je ne comprends pas les décisions arbitrales. Anderlecht a monopolisé le ballon, on devait être capable de gérer les temps forts de l'adversaire. Dommage pour l'occasion ratée en première mi-temps car on aurait pu rentrer au vestiaire en menant. Contre Malines, nous avons été bons mais à nouveau, je suis très sceptique quant au VAR et aux décisions prises par les arbitres."