Gillet concède que le Standard était plus fort lors des PO : “Mais pas dans ce match”


LIEGE Déçus par la nouvelle tuile, les Anderlechtois étaient peu bavards. Sauf Guillaume Gillet, le meilleur Mauve de la soirée.

Très poliment, il a lancé un message à la direction. “Pendant les vacances, je serai très attentif à ce que le club va nous offrir comme nouveaux joueurs, dit-il. J’espère que l’équipe sera plus compétitive que cette année. Je veux vraiment jouer un rôle à l’avant-plan la saison prochaine.”

Tout le monde est d’accord : cette saison, les transferts ont foiré. Jan Lecjaks en est le meilleur exemple. Samedi, il était à nouveau à la base du deuxième but liégeois. Gillet, sans citer le nom de son collègue tchèque : “Le Standard aurait dégagé ce ballon de la tête hors des lignes de jeu ou à 40 mètres de son but. C’est frustrant de voir que l’adversaire marque toujours sur des cadeaux de notre part.”

Et puis, il y avait les penaltys. Anderlecht n’a pas été gâté dans ces playoffs. Samedi, encore, Gillet méritait d’en recevoir un à 1-0. “En tombant, j’étais sûr qu’il y avait faute, râlait Gillet. Mais je n’ai même pas réclamé. S’il faut rouspéter pour recevoir ce qu’on mérite, ça devient grave. Mardi, l’arbitre risque de siffler deux penaltys contre nous…”

Mais mardi, ce sera trop tard. Anderlecht terminera troisième. Gillet : “C’est une grosse déception, parce qu’on avait entamé le championnat avec beaucoup d’ambitions. Il y a une grande différence entre l’Europa League et la Ligue des Champions, même si le chemin vers la phase finale de la C1 est très long pour le numéro 2 belge. Non, on n’a pas eu de chance, mais on doit être honnêtes : on est tombé trop court sur l’ensemble des 40 matches.”

Après 30 matches , Anderlecht était premier. Dans le vestiaire d’Anderlecht, on ne sait plus entendre le mot ‘playoffs’. Gillet relativise : “Je n’ai pas envie de polémiquer. On connaissait les règles. On n’a qu’à s’en prendre à nous-mêmes. Et d’ailleurs, on ne peut pas aller à l’encontre de ce que notre direction dit des playoffs. (Rires)”

Le Standard – pourtant anti-playoffs – est le grand vainqueur de ce sprint final. “Sur l’ensemble des playoffs, il est meilleur que nous. Mais lors de ce dernier match, je ne trouve pas qu’ils étaient meilleurs. On ne méritait pas de perdre. Ce n’est pas ici à Sclessin qu’on a perdu le titre. Il nous fallait un miracle pour encore être champions.”

Anderlecht suivra avec beaucoup d’attention le match de l’année entre Genk et le Standard. “Si la logique est respectée, Genk mérite davantage ce titre que le Standard, parce que Genk a été présent toute la saison. Mais honnêtement, je m’en fiche de qui gagne. Ne me faites pas dire que je préfère que Genk soit champion, comme Mazuch l’a fait. Je me rappelle d’un match contre le Standard, il y a deux saisons, où nous avions également fait de grosses déclarations dans la presse. J’ai 27 ans, maintenant, c’est l’âge de la raison. Mazuch vient de débarquer et est très jeune. Bientôt, il va parler comme moi.”


© La Dernière Heure 2011