C’est avec une seule recrue qu’Anderlecht partira en stage à Garderen ce matin : le médian espagnol Fede Vico. L’attaquant Uros Djurdjevic pourrait cependant rejoindre l’équipe durant la semaine si le transfert connaît une issue favorable. C’est ce lundi que le Sporting tranchera dans ce dossier.

Les qualités du Serbe ne sont pas remises en question mais le prix (entre 2,5 et 3 millions d’euros) fait naître quelques hésitations. Sera-t-il déjà prêt, à 19 ans, à assurer la succession de Dieumerci Mbokani ? C’est la réponse à cette question qui fera pencher la balance.

Djurdjevic a en tout cas très envie de venir. Ce week-end, il a ainsi passé un coup de fil à Milan Jovanovic qui lui a vanté les qualités du club et de l’équipe. "Je suis convaincu qu’Anderlecht est un meilleur club qu’Udinese", nous a même avoué le joueur. "J’espère que ça se fera rapidement."

John van den Brom est lui aussi sous le charme. Il l’a expliqué samedi après le succès du Sporting à Knokke (0-6).

"C’est un type d’attaquant que nous n’avons pas encore et dont on aurait besoin", précise-t-il. "C’est ce que j’appellerais un targetspits, quelqu’un qui crée beaucoup de profondeur dans le jeu et qui ajoute une belle dose d’agressivité dans les seize mètres."

L’entraîneur néerlandais sait cependant qu’il doit être prudent et ne pas s’emballer trop vite dans ce dossier. "Uros Djurdjevic est venu nous rendre visite à Neerpede il y a quelques jours. Mais ce n’est pas parce qu’un joueur vient voir le centre d’entraînement qu’il signe automatiquement. Vous savez, de nombreux garçons sont venus à Neerpede ces dernières semaines (sourire)… On a discuté mais il n’y a rien de définitif. Il n’a encore que 19 ans mais un club doit aussi réfléchir à plus long terme."

Autant d’argent pour un joueur avec lequel il faudra encore se montrer patient alors que l’équipe doit être en partie reconstruite, la clef du dossier est là. Réponse dans les prochaines heures…