Dans la même matinée, on a appris les signatures de Thorgan Hazard à Zulte Waregem (prêt d’un an) et de Jonathan Dos Santos à la Real Sociedad. Après Michy Batshuayi, qui avait finalement décidé de prolonger son contrat au Standard, ce sont les trois cibles principales d’Anderlecht qui ont opté pour une autre destination.

Pour Thorgan Hazard, c’était perdu depuis quelques jours, comme nous l’écrivions dans notre édition du lundi 8 juillet. "En effet, je le savais aussi", confirme John van den Brom, qui ne se montrait pas trop affecté. "La seule chose qui m’a surpris, c’est son choix de club. Mais bon, il faut le respecter. J’avais vraiment envie qu’il vienne car il a exactement le profil recherché. Besnik Hasi et moi l’avions rencontré pour le lui expliquer. On voulait l’acheter à Chelsea, mais ça n’a pas pu se faire. C’est dommage."

Concernant Jonathan Dos Santos, l’entraîneur néerlandais avait aussi eu vent de la mauvaise nouvelle ces derniers jours. "À partir du moment où il n’a pas dit oui directement à Anderlecht, cela devenait compliqué. Le Sporting est un grand club et il faut avoir envie d’y jouer. Là aussi, c’était notre premier choix, mais cela fait partie du jeu. Tous nos plans A sont à la poubelle, mais nous avons d’autres options à présent."

De nouveaux contacts ont été pris ces derniers jours par Herman Van Holsbeeck, de retour de ses vacances à Bora Bora ce mercredi finalement. Des nouvelles cibles aux postes de médian défensif, d’ailier gauche et d’attaquant. Uros Djurdjevic est toujours une piste, mais ce n’est pas le premier choix. "On le suit mais plutôt dans l’optique de l’avenir", précise van den Brom.

Interrogé sur Junior Malanda, le coach a directement refermé la porte. "Il n’a jamais été une option. Il n’a pas le profil pour jouer à Anderlecht, même si c’est un très bon joueur."

Il faudra donc encore un peu de patience avant de voir le noyau anderlechtois s’étoffer. Ce ne sera certainement pas avant la Supercoupe, ce dimanche après midi, mais quelques noms, dont Pelé Mboyo, pourraient débarquer avant le fan day du 26 juillet, histoire aussi de calmer l’inquiétude des supporters.