Vanhaezebrouck était satisfait de la prestation de ses joueurs, mais pas de la finition.

Hein Vanhaezebrouck et Ivan Leko ont beaucoup de respect l’un pour l’autre, mais ils n’avaient pas le même avis à l’issue de la rencontre. "Chacun peut penser ce qu’il veut, mais nous avons même dominé la première mi-temps" , dit Vanhaezebrouck. "C’est vrai, Bruges a eu deux occasions. Mais nous en avons eu beaucoup plus en seconde mi-temps. Une seule équipe mérite de gagner ce match. Il suffit de regarder la possession du ballon."

Le coach du Sporting était déçu par l’inefficacité devant le but. "Bien sûr que je ne suis pas content de ce match, parce que nous aurions dû le gagner. Nous avons été beaucoup meilleurs que le leader. Je ne suis pas mécontent d’Harbaoui, il a travaillé beaucoup. Je comptais sur mes remplaçants (Onyekuru et Teodoorczyk) pour faire la différence comme contre Zulte Waregem, mais ils n’y sont pas parvenus. Mon joueur le plus dangereux était Gerkens."

Leko estimait que neuf points d’écart, ce n’est rien du tout. Vanhaezebrouck : "Pourtant, je préfère avoir neuf points de plus que Bruges que l’inverse. Maintenant, on ne peut plus se permettre de faire de faux-pas."

Entre-temps, Vanhaezebrouck a effectué quelques changements. "J’ai fait mes choix sur base de ce que j’ai vu aux entraînements. Qui avait le plus faim ?"

Quelques joueurs ont saisi leur chance. Surtout Chipciu s’est montré. Vanhaezebrouck : "Je suis content de tout le monde. Je vois de la progression. On nous a souvent reproché de ne jouer qu’une mi-temps. Aussi bien contre Zulte Waregem que contre Bruges, nous avons tenu le coup pendant les 90 minutes. Mais on doit se créer encore plus d’occasions de but."