Aucun des trois joueurs sur lesquels plane une interrogation - Verschaeren, Ashimeru et Gomez -n’était présent pour l’entraînement ouvert qui a débuté à 15h30 ce mercredi au Lotto Park.

Est-ce un coup de bluff ou la situation est-elle préoccupante ? À Anderlecht, on joue la carte de l’opacité au sujet des blessés afin de pouvoir surprendre en finale.