Il est un des nombreux grands noms à avoir envoyé son C. V.

BRUXELLES Qui dit que le football belge n’intéresse pas les grands ? Anderlecht a reçu des C. V. de très grands entraîneurs, dont… Andre Villas-Boas, l’ancien coach de Chelsea. Il va de soi que le Portugais n’est pas une option. Il est beaucoup trop cher.

L’information nous a été fournie par une source très proche de l’entraîneur, mais date de la semaine passée, au moment où Anderlecht pensait se qualifier directement pour la Ligue des Champions. Anderlecht ne va même pas se mettre autour de la table avec Villas-Boas.

En effet, les exigences financières du Portugais sont énormes : il veut gagner 3 millions d’euro net par an. Ariël Jacobs avait un salaire qui oscillait aux alentours de 500.000 euros... bruts.

Villas-Boas ne mourra pas de faim dans les années à suivre. Son limogeage de Chelsea lui a rapporté 24 millions d’euros. Malgré cela, son envie de foot reste grande. Il a envoyé son C. V. à plusieurs clubs européens.

Qui plus est, le bilan de Villas-Boas à Chelsea est négatif. Ce n’est qu’à partir de son départ que le club s’est remis sur les rails, même si le football de Di Matteo est souvent triste à voir. Romelu Lukaku n’aura pas fait la publicité du Portugais auprès de son ex-club. Le week-end dernier, il a déclaré qu’il ne pardonnera jamais à Villas-Boas de lui avoir privé de tant de choses, dont la participation à la Ligue des Champions.

Anderlecht a également reçu des candidatures d’autres géants du football européen. Le Sporting ne souhaite pas dévoiler leurs noms, mais considère que nombreux d’entre eux sont trop âgés et n’ont donc plus la rage de vaincre d’un plus jeune coach. Qui plus est, leurs exigences salariales sont hors normes.



© La Dernière Heure 2012