C’est ce que Wouter Vandenhaute nous a révélé dans une longue interview, sa première depuis qu’il est à Anderlecht (voir par ailleurs). "Le jour où il a été nommé coach, je me suis demandé si c’était une bonne chose qu’il soit en même temps actionnaire", dit Vandenhaute. "Mais je ne lui en ai pas parlé. Un peu plus tard, c’est lui qui est venu me trouver pour dire que c’était mieux qu’il ne soit pas actionnaire, parce que les deux fonctions ne sont pas compatibles. ‘Je veux uniquement être jugé comme coach’, m’a-t-il dit. C’est fantastique de sa part."

Vandenhaute, lui, n’a pas encore mis ses 3 millions dans le club, mais pourrait le faire. "Je peux mettre 3 millions ou un peu plus, mais je n’ai pas les moyens de Coucke, Verhaeghe ou Gheyssens. Je ne suis pas demandeur mais, si le club le veut, je veux bien y réfléchir."