Les playoffs 1 s’éloignent, mais les Mauves préfèrent souligner leur bon match. "Je suis si fier des jeunes" , dit Kompany.

Seule une victoire aurait été un bon résultat dans la lutte pour la 6e place. Les Anderlechtois ont donc fait une mauvaise affaire, malgré leur terrible début de match. Y croient-ils encore ?

Frankie Vercauteren : "Je ne suis pas d’accord avec ceux qui prétendent que c’était notre dernière chance. Que ce soit un match contre le Club Bruges ou un autre adversaire : on ne joue que des finales. Ce match contre Bruges doit nous donner de l’espoir. On a montré qu’on est en train de réduire l’écart avec les Blauw en Zwart. Plusieurs facteurs nous ont finalement fait perdre le match : la réussite de Bruges, la qualité de Vanaken et notre manque d’efficacité. Bruges a eu plusieurs occasions, mais nous aussi. Pourquoi est-ce que notre balle va sur la latte, et leur balle dedans ? Mais j’ai félicité mes joueurs. Nous étions bien meilleurs qu’en Coupe, mais cela ne suffit pas encore pour battre Bruges."

Hendrik Van Crombrugge, lui, était plus réaliste. "Si ce sera compliqué de nous qualifier pour les playoffs 1 ? Très compliqué même ! Si on avait gagné contre Bruges, cela nous aurait donné un boost de confiance. On va devoir se relever et reconstruire sur la première mi-temps. Nous ne sommes pas abattus, mais déçus et surtout frustrés."

Sambi Lokonga, lui, refusait de jeter l’éponge. "Il reste beaucoup de matchs. On doit prendre des points. Je ne calcule pas. Vu la qualité de notre prestation, la défaite est dure à vivre. On a manqué d’un peu d’efficacité car on a eu des occasions nettes. On doit corriger cela."

Sambi était fier de la prestation du jeune Sporting. "Nous sommes un club en progression, alors que Bruges est à son maximum. Et pourtant, on leur a fait mal."

Le dernier mot était pour le big boss , Vincent Kompany. "Je suis si fier de nos jeunes ! Aucune équipe en Belgique n’a une marge de progression comme la nôtre. La seule différence entre Bruges et nous, c’est la maturité."