Vincent Kompany va considérablement revoir son salaire à la baisse pour les deux dernières saisons.

Lors de la récente saison, il gagnait entre 5 et 6 millions d’euros bruts, mais il avait un double et même triple rôle : joueur, inspirateur et tant que Simon Davies était coach, c’est lui qui faisait l’équipe et programmait les entraînements.

Hier, nous annoncions que Kompany allait investir 3 millions € dans le Sporting. Est-ce qu’il va réaliser cet investissement via sa baisse de salaire, ou s’agit-il de deux efforts séparés ? Et est-ce qu’il voudra - à terme - récupérer de l’argent quand il aura acheté des actions du club ? Les détails financiers ne sont pas connus. "L’investissement de Vincent a une valeur symbolique, dit le CEO Van Eetvelt à Sporza. Ceux qui connaissent Vincent savent qu’il ne voudra rien en retour."

Entre-temps, l’avenir financier d’Anderlecht est sauvé grâce aux 70 millions € mis à la disposition du club, confirme Van Eetvelt. "C’est surtout l’injection supplémentaire de 20 millions qui nous permettra de renforcer l’équipe ici et là et de ne pas devoir vendre des joueurs. Dès à présent, le club est très sain. C’est bon pour le moral. C’est beaucoup plus agréable de pouvoir prendre des décisions en toute sérénité."

La mise à l’écart de Michael Verschueren a, quant à elle, provoqué beaucoup de réactions. Son papa, Mister Michel, a encore réagi au micro de VTM. "Mon fils n’est pas un perdant, vu qu’il a pris cette décision lui-même. Il a dit à Van Eetvelt : ‘Je vous laisse gérer le club et je reste dirigeant, ce qui me permet de poursuivre mes fonctions à l’Uefa et à l’ECA.’ Si j’ai un reproche à faire à Coucke ? Pas de commentaire."