Il n’a pris qu’une jaune depuis son retour et est moins souvent en attaque

ANDERLECHT Son accident d’août 2009 a métamorphosé Marcin Wasilewski. En onze matches, il ne s’est pris qu’une carte jaune (ou une en 968 minutes), alors qu’il avait pris 29 cartes jaunes en 75 matches auparavant (ou une toutes les 225 minutes).

Sa seule carte jaune, le nouveau Wasyl se l’était prise dans son premier match, en arrêtant fautivement Delaplace de Zulte-Waregem. Son jeu est toujours musclé, mais on ne le voit plus donner de coups de coude, et ses tacles sont beaucoup moins terrifiants.

Par contre, il semble également plus prudent au niveau offensif. Certes, il monte sur phases arrêtées, et a marqué de la tête à Zulte Waregem et contre le Lierse, sur penalty. Mais pour le reste, et cela n’a rien à voir avec son penalty raté contre l’Ajax, il est plus discret.

Lecjaks, par exemple, fait beaucoup plus souvent la ligne que le Polonais.



© La Dernière Heure 2011