Il n’a rien caché à l’entraînement ouvert pour la presse : N’Sakala garde sa place !

Un entraînement ouvert à la presse à la veille d’un match européen : c’est du jamais vu à Anderlecht. Visiblement, René Weiler ne s’y oppose pas. "Cela ne me gêne pas", expliquait-il par après. "Il faut une bonne collaboration avec les médias."

Surprenant encore tout le monde lors de la distribution des chasubles: les onze joueurs en bleu étant les titulaires de ce soir ! "Cela, je ne le confirme pas", souriait, cependant, le Suisse.

C’est donc avec la même équipe qu’au match aller que Weiler défiera Rostov. La surprise est que Fabrice N’Sakala conserve sa place, malgré ses deux mauvais matches. Par rapport au match à Mouscron, Sylla reprend sa position en pointe. Nuytinck remplace Kara, suspendu. Et Defour retrouve sa place de titulaire, au détriment du très bon Doumbia.

Autre nouveauté : afin de prendre confiance, les attaques se sont faites sans que l’adversaire ne défende. C’est Trond Sollied qui avait introduit ce shadow game en Belgique.

Hier, le T1 et ses trois adjoints complétaient l’équipe réserviste. Weiler - ancien défenseur titularisé une fois en équipe nationale - évoluait comme défenseur central, Frutos comme avant-centre (dans un face-à-face avec Roef, c’est le gardien qui l’a emporté), Binggeli comme arrière gauche et l’ex-Napolitain Sesa comme médian défensif. "De temps en temps, c’est bien de montrer quelque chose", souriait Weiler.

Lors d’un entraînement précédent, Sesa avait d’ailleurs démontré ses qualités de frappeur, battant Youri Tielemans dans un concours de coups francs après avoir envoyé toutes les balles dans la lucarne.


Youri Tielemans "On travaille plus tactiquement"

Homme du match en Russie, Youri Tielemans était désigné pour affronter les médias à la conférence de presse officielle. Les questions concernaient surtout son nouveau rôle de médian offensif. "L’entraîneur nous laisse la liberté de bouger, du moment qu’un des médians reste en position", expliquait-il. "Tout était déjà clair avec mes autres entraîneurs, mais on travaille plus la tactique à l’entraînement. Tout le monde sait exactement ce qu’il doit faire."

Tielemans a fameusement maigri par rapport à 2015. "La préparation a été très dure. L’intensité a monté d’un cran. C’est donc normal qu’on ait tous un peu perdu du poids. Non, je ne dirai pas combien de kilos j’ai en moins. (Rires)"