Wouter Vandenhaute, président d’Anderlecht, était l’invité de La Tribune et Extra Time. Le patron des Mauves s’est exprimé sur différents sujets chauds et, surtout, sur les playoffs.

"Je nous vois terminer deuxièmes. Je serai l’homme le plus heureux du monde si ça se passe. Ne commençons pas à rêver du titre même si nous avons un coup à jouer à Bruges car nous y allons sans pression. Nous avons tout à gagner. Et le titre? Le but est de le remporter dans les trois ans."

Vincent Kompany : "J’ai été convaincu dès le début. Vincent est une personne extraordinaire. Il veut tout faire pour y arriver. Le lendemain de la victoire contre Bruges, à 11 h 30, on jouait contre RWDM avec les jeunes et Vincent coachait comme si c’était le match le plus important de sa vie. L’idée que Kompany n’est pas intéressé par le résultat est fausse. À choisir entre lui et Mourinho, je prends Kompany. (Rires)"

Yari Verschaeren : "J’espère que Yari va prolonger. J’aurais préféré qu’il ait un contrat plus long mais il n’a signé que jusqu’en 2023. Il a dit qu’il voulait être important pour le RSCA et gagner des titres. J’espère qu’il va continuer à marquer et qu’il restera avec nous."

Sambi Lokonga : "On espère le garder, mais beaucoup dépendra de lui. Doku, par exemple, voulait partir pour jouer la Ligue des champions. Et vu qu’il y a eu une grosse offre... Ce qui se passe lors du prochain mercato n’est pas très important. J’espère que dans deux ou trois ans, on sera en position plus forte pour garder nos jeunes. Comme l’Ajax."

Lukas Nmecha : "On va tout faire pour le conserver mais on doit d’abord se qualifier pour l’Europe. Si on fait de bons playoffs, il est fort possible que Nmecha reste avec nous. Ce sera aussi important que l’aspect financier. Mais il faut aussi être réaliste: si un grand club allemand se manifeste..."

Lior Refaelov : "C’est un très bon joueur mais si Anderlecht le veut est une question pour notre directeur sportif Peter Verbeke."

La hausse de capital : "Nous avons un important conseil d’administration mercredi. L’augmentation du capital est à l’agenda. J’espère qu’on trouvera la bonne solution pour le club. Marc Coucke veut continuer d’aider le club à fond. Je suis convaincu que les autres actionnaires ont le cœur mauve. Michael Verschueren ? Il y a eu beaucoup d’émotions après le changement de management. Il est donc logique que les actionnaires minoritaires aient été plus sceptiques."

Marc Coucke : "Il est le propriétaire et c’est lui qui décide. Je m’entends bien avec lui. Il ne s’occupe pas du club. Il est supporter-propriétaire. Beaucoup de fans voyaient en lui le problème mais il fait partie de la solution. Il ne faut pas oublier qu’il est milliardaire et qu’il va beaucoup nous aider dans nos projets à venir."

Frankie Vercauteren : "J’adorais Frankie Vercauteren. Il était mon joueur préféré puis est devenu mon consultant quand j’étais commentateur. On a regardé plein de matchs ensemble, j’ai beaucoup appris de lui pendant cinq ans. J’ai dû prendre une lourde décision. La situation n’était pas claire entre Vincent et lui. Leurs philosophies étaient trop différentes. J’ai senti que Vincent était prêt à prendre sa place d’entraîneur. J’espère qu’un jour Frankie et moi serons à nouveau en contact."