À la sortie du Parc Astrid dimanche vers 20h, les supporters parlaient plus de la première de Youri Tielemans que de la défaite concédée contre Lokeren. Le gamin de 16 ans a ébloui par sa classe, sa technique et son audace pour ses grands débuts chez les pros.

Jean Kindermans, big boss de la formation au Sporting, n’était surpris que par le timing. "Je m’attendais à le voir… plus tôt en équipe première", sourit-il. "Je pensais qu’il serait déjà sur la pelouse en Supercoupe vu sa seconde période en préparation contre Hambourg."

À Anderlecht, on savait depuis longtemps que le milieu de terrain arriverait un jour en équipe pro. Dès son inscription chez les... U5, on a compris que le ket de Leeuw-Saint-Pierre avait de l’avenir. "Il a toutes les qualités nécessaires pour arriver très loin", reprend Jean Kindermans. "Éduqué depuis tout petit chez nous, il a évidemment acquis la technique qu’on aime tant dans la maison mauve . Et j’inclus la technique de frappe que Youri maîtrise parfaitement comme on a pu s’en rendre sur les phases arrêtées. Ce qui le rend si fort, c’est également sa mentalité. Malgré son talent brut, c’est un gros bosseur. Il était toujours assidu aux entraînements avec la volonté de progresser. Quand un talent exceptionnel aime autant travailler, on peut parler de perle rare."

Guillaume Gillet n’hésitait pas au niveau de la comparaison : le capitaine anderlechtois n’avait plus un tel talent à Neerpede depuis Vincent Kompany. "Guillaume oublie Adnan Januzaj et Charly Musonda Junior", corrige Jean Kindermans. "Malheureusement, ces deux garçons ont choisi, respectivement, Manchester United et Chelsea pour poursuivre leur écolage. Youri est de la même veine, mais a choisi de rester."

Les parents et l’agent, Christophe Henrotay, ont pourtant été courtisés régulièrement durant la jeunesse du milieu de terrain. Chelsea, Manchester City et d’autres clubs anglais l’avaient dans le viseur. "Mais il n’a même jamais été question d’un départ. Sa maman veut qu’il termine ses secondaires en Belgique. Elle insiste beaucoup sur la scolarité de son fils. Pour moi, c’est un vent de fraîcheur que d’avoir des parents qui se tracassent plus pour le diplôme de leur fils que pour son portefeuille..."

Youri Tielemans va entrer en cinquième secondaire en septembre à l’institut Sint-Guido après avoir fait ses primaires à Sint-Niklaas. Soit exactement le même parcours que Romelu Lukaku.

"Il aime étudier, mais il va maintenant devoir apprendre à combiner le foot chez les adultes et sa scolarité. Heureusement, Youri ne connaît pas le stress et pourra probablement bien gérer cette situation."