"Le choc de dimanche à la Cristal Arena contre Anderlecht sera crucial"

GENK Engagé dans le play-off I et la lutte pour le titre, l'entraîneur néerlandais de Genk Mario Been a estimé qu'un club voulant inscrire son nom dans l'histoire ne peut pas manquer ce genre d'occasion unique de s'emparer d'un trophée, mardi à l'Union Belge de football (URBSFA) lors d'une conférence de presse relative à la finale de la Coupe de Belgique contre le Cercle de Bruges, jeudi soir (20h45) au Stade Roi Baudouin.

"Parce que pour le moment, on a toujours les mains vides", a-t-il fait observer.

"J'espère que ce ne sera plus le cas jeudi. Mais en attendant, l'exploit de vendredi (0-4 à Zulte-Waregem, ndlr) n'a rapporté que 3 points..."
"Cette finale de Coupe doit donc être le point culminant de notre campagne 2012-2013", a poursuivi l'ancien joueur de Feyenoord.

"La direction m'avait au départ fixé le podium de la Pro League comme objectif de la saison. Mais le président Herbert Houben a entre-temps convenu qu'une victoire en Coupe aurait encore un plus grand retentissement. Je ne vais donc pas vous parler du titre aujourd'hui (mardi, ndlr), mais il ne fait évidemment aucun doute que le choc de dimanche (18h00) à la Cristal Arena contre Anderlecht sera crucial dans cette optique. Les matches au sommet s'enfilent décidément en cette fin de saison. Heureusement que lorsque les enjeux sont de cette importance", conclut Mario Been, "les joueurs ne ressentent paraît-il pas la fatigue..."

Genk a déjà gagné la Coupe en 1998, 2000 et 2009.

© La Dernière Heure 2013