Division 1A Mbark Boussoufa a été acclamé pour son retour à Anderlecht.

Le come-back de Mbark Boussoufa était supposé arriver fin août, au terme d’un mercato qui a vu Herman Van Holsbeeck se battre pour faire revenir à Anderlecht l’une des plus grandes stars bruxelloises de ces 10 dernières années.

C’est pourtant 8 mois plus tard et sous la vareuse de La Gantoise qu’il a fêté son retour sur la pelouse du Parc Astrid.

Le Marocain a même dû patienter 55 minutes de plus que prévu pour fouler le gazon. La faute à ses pépins physiques. "Une douleur aux ischios", précisait-il.

" Out , Rafinha. In , Boussoufa", lançait le speaker du stade Constant Vanden Stock alors que le Marocain montait au jeu sous des chants à son nom venus des tribunes bruxelloises. Un signe de respect que le joueur a apprécié et auquel il a répondu par un applaudissement discret.

Bis repetita après la rencontre. Et à nouveau un sourire de Bouss malgré la défaite. "J’apprécie ce qu’ils ont fait. C’était vraiment un bel accueil. Je savais qu’ils n’allaient pas me siffler car j’ai passé 5 belles années ici."

Il aura profité de l’occasion pour recroiser quelques têtes connues. "J’ai parlé avec les joueurs avec lesquels j’ai évolué. J’étais content de les voir. M’ont-ils demandé si je les rejoindrais cet été ? Non, nous avons surtout parlé du bonheur de se retrouver après 5 ans."

Mbark Boussoufa rêvait certainement d’un retour triomphal à Anderlecht mais ce ne fut ni le cas pour lui ni pour son équipe. "J’ai dû jouer devant la défense; ce n’est pas simple pour moi. C’était décevant pour moi de ne pas pouvoir montrer de quoi on est capable. J’espérais apporter à l’équipe mais nous n’arrivions pas à trouver les solutions aux abords du but."

Une défaite lourde de conséquences pour Boussoufa et ses équipiers dans la lutte pour la première place.

"Nous ne devons pas parler du titre pour le moment. En football, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. On prend match par match. Ce ne sera pas facile de remonter notre retard mais tout est possible."