Comment Massimo Bruno a répondu aux critiques de la plus belle des manières

Frustré et déçu après quelques semaines compliquées, il reconnaissait: "C’était logique que je ne commence pas".

Maxime Jacques
Charleroi's head coach Felice Mazzu and Charleroi's Massimo Bruno pictured during a soccer game between Sporting Charleroi and Club Brugge KV, Saturday 10 November 2018 in Charleroi, on day 15 of the 'Jupiler Pro League' Belgian soccer championship season 2018-2019. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Charleroi's head coach Felice Mazzu and Charleroi's Massimo Bruno pictured during a soccer game between Sporting Charleroi and Club Brugge KV, Saturday 10 November 2018 in Charleroi, on day 15 of the 'Jupiler Pro League' Belgian soccer championship season 2018-2019. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR ©BELGA

Frustré et déçu après quelques semaines compliquées, il reconnaissait: "C’était logique que je ne commence pas".

Cela ne s’est pas forcément remarqué, vu sa célébration peu expressive, mais Massimo Bruno était un homme heureux, samedi soir. Deux mois et demi après son arrivée, le médian hennuyer, qui vient de connaître quelques semaines compliquées, a enfin inscrit son premier but sous les couleurs de Charleroi. Ce qui lui fait, forcément, un bien fou.

Massimo, après avoir subi les critiques, vous avez répondu sur le terrain.

"Mettre ce deuxième but, gagner 2-1 contre Bruges est une bonne réponse, c’est vrai. Mais le plus important est de gagner et que le collectif prime. Ces trois points étaient importants."

Tout autant que votre but, que vous attendiez depuis longtemps.

"Oui, il vient un peu tardivement. Dès mon arrivée, j’ai eu beaucoup d’occasions mais je n’ai pas marquées. Au début, on ne se prend pas la tête puis petit à petit, on se dit qu’on est quand même revenu ici pour être décisif. Et ça a commencé à être un peu frustrant. Et décevant. C’est pourquoi ma joie sur le but était intérieure."

C‘était aussi une manière de montrer votre mécontentement après votre passage sur le banc ?

"La situation, Je dois l’accepter. J’ai compris la décision du coach. Aujourd’hui, c’était logique que je ne commence pas. Mais voilà, mon premier but est enfin là. J’ai enfin eu un peu de réussite. Et j’espère que ça va aller mieux pour la suite."

Collectivement, c’est un nouveau départ pour Charleroi ?

"On a déjà dit ça deux fois (sourire ). Mais j’espère que oui. On a un groupe qui a la qualité pour jouer les PO1. Si on bat Bruges, on peut battre tout le monde. On a surtout besoin de deux victoires de rang pour rejoindre le top 6. C’est pourquoi le déplacement à Lokeren sera très important.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be