Charleroi sans Morioka mais avec Koffi contre l'Union SG

Le médian japonais est indisponible, mais le gardien burkinabé est de retour dans la sélection pour la réception du leader.

Vincent Blouard
Charleroi sans Morioka mais avec Koffi contre l'Union SG
©BELGA

Il y aura donc un absent de marque de chaque côté dans le secteur médian, ce samedi (20h45) dans ce qui constitue un choc de cette 28e journée de championnat. A l'Union SG, Casper Nielsen est suspendu (tout comme Kandouss et Van der Heyden). Côté carolo, Ryota Morioka, qui s'était pourtant entraîné en début de semaine, est à nouveau indisponible. "Il a effectué un faux mouvement lors de la séance de jeudi", a commenté l'entraîneur Edward Still. "Cela provoque un nouveau déséquilibre au niveau du dos et du bassin. Ce match arrive trop tôt pour lui. Il effectuera des tests médicaux ce week-end."

Il reste une inconnue dans le onze carolo – que Still a refusé de lever ce vendredi -, c'est la titularisation ou non de Hervé Koffi dans le but. Le Burkinabé est remis de sa commotion cérébrale subie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations face au Sénégal, début février. Et, après quelques jours de repos, il a repris les entraînements cette semaine. Mais Edward Still décidera-t-il de le relancer dès ce samedi ou maintiendra-t-il sa confiance envers Bingourou Kamara, auteur d'un nouveau bon match au FC Bruges dimanche dernier ? "Médicalement, Koffi est apte. Il se sent bien et n'éprouve pas de séquelles. Mais il y a une différence entre être fit médicalement et physiquement."Mystère, donc, même si, à l'heure actuelle, on penche davantage vers le maintien de Kamara.

"Enormément de respect pour le parcours de Felice"

Alors qu’il reste sept matchs à disputer en phase classique, Charleroi (6e, 43 points) espère se relancer après des prestations encourageantes – notamment à Bruges – mais pas toujours récompensées à leur juste valeur. L’Union SG, battue dimanche par Saint-Trond (0-1), voudra reprendre sa marche en avant sous peine de voir l'Antwerp et le FC Bruges se rapprocher au classement.

Et nul doute que Felice Mazzù, pour son retour au Mambourg, y puisera une source de motivation supplémentaire. "Il a posé des fondations partout ici", a déclaré Edward Still ce vendredi. "C'est l'un des coaches qui aura le plus marqué l'histoire du club, et pas que récente. Je regarde rarement les matchs du passé mais, à mon arrivée ici (NdlR: en mai 2021), cela a été important pour moi de me replonger dans l'histoire du club, de comprendre l'impact qu'avait eu Felice. J'ai énormément de respect pour son parcours. Cela a longtemps été un exemple parce qu'on partage le point commun de ne pas avoir été joueur professionnel. Il a ouvert la voie et prouvé que c'était possible d'y arriver (NdlR : d'entraîner en D1 sans passé de joueur pro). Ce samedi, tout le monde aura envie de saluer la personne mais, en tant que coach, on a envie qu'il reparte d'ici sans rien."

La sélection (20) : Koffi, Kamara, Desprez, Van Cleemput, Knezevic, Wasinski, Andreou, Ozornwafor, Bessilé, Kayembe, Ilaimaharitra, Zorgane, Heymans, Tchatchoua, Petkevicius, Gholizadeh, Zaroury, Badji, Bayo, Descotte.

Absents : Willems, Morioka, Nkuba, Ferraro (blessés), Chiacig, Karamoko, Boukamir, Donnez, Lutte, Lokembo, Zedadka (choix).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be