Mbenza n’a pas "encore discuté avec la direction" au sujet d'une prolongation

Titulaire pour la première fois à Genk, le piston gauche ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir mais il aimerait rester.

Parcinski Julien
Mbenza n’a pas "encore discuté avec la direction" au sujet d'une prolongation
©BELGA

Mine de rien, Isaac Mbenza a parcouru du chemin depuis son arrivée boulevard Zoé Drion. En deux mois, l’ancien Valenciennois s’est refait une santé au point de goûter à une première titularisation dans le Limbourg à la place du cadre Kayembe.

Auteur d’une première mi-temps moyenne avec quelques pertes de balle et une production offensive limitée, le natif de Saint-Denis est fautif sur l’égalisation en se faisant passer trop facilement par Ito. Ce n’était pas un cadeau de défendre face au remuant ailier.

"Ito, pas Ito, peu importe l’adversaire, je ne surestime personne, mais je ne sous-estime personne non plus. Le coach a senti que je pouvais jouer. Je ne me suis pas mal débrouillé en première mi-temps. C’était un match difficile, mais il fallait être concentré comme en première mi-temps. Je savais que j’avais un peu de retard, mais j’ai bien travaillé. J’ai pris ma chance."

Avec un contrat de trois mois, Mbenza a tout de même gagné son pari en parvenant à installer le doute dans la tête de son entraîneur. "J'ai de l'expérience et je sais que dans ces situations il ne faut pas trop en faire sinon c'est là où tu te tues."

Va-t-il prolonger son bail au Mambourg alors qu'il n'évolue pas en position de 9, là où il s'est révélé il y a quelques années avec Montpellier ? "Je n'ai pas encore parlé avec la direction. Il faut demander au président, mais, moi, je me sens bien. Je n'ai pas forcément envie de partir. Je retrouve mes sensations. Ce n'est pas mon poste de prédilection, mais j'y travaille. On a parlé avec le coach, il me voit là et j'accepte."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be