Première titularisation pour Petkevicius avec Charleroi: "C’était une énorme surprise de débuter"

Nauris Petkevicius a vécu sa première titularisation même s’il a peiné à se montrer.

Parcinski Julien
Première titularisation pour Petkevicius avec Charleroi: "C’était une énorme surprise de débuter"
©BELGA

Certains ont dû être surpris lorsque son nom est apparu sur la feuille de match dans le onze de base. Le principal intéressé lui-même ne s'y attendait pas. À la Ghelamco Arena, Nauris Petkevicius a connu sa première titularisation. "C'était une grande surprise mais j'étais heureux. Je l'ai appris avant le match au stade. Le coach a sorti mon nom. J'ai tenté de prendre ma chance mais l'important, c'est de repartir avec la victoire."

Apparu 22 minutes en trois apparitions auparavant, le Lituanien a pris son mal en patience et il aurait même pu couronner cette attente par une première titularisation de rêve quand sa volée a flirté avec le poteau de Fortin après vingt minutes. "Bien sûr que j'attendais cette première titularisation avec impatience. Chaque joueur veut commencer le match. C'est une grande chose pour moi et ma famille. C'est vraiment passé tout près pour moi avec sa reprise mais c'est le football."

Pour le reste, l'ancien lillois s'est quand même montré assez transparent. L'absence de Bayo a été ressentie et la performance de son successeur d'un soir est perfectible. "Je ne sais pas vraiment juger ma prestation. C'est dur de remplacer un joueur comme Bayo. Je m'entraîne avec lui et j'ai essayé de reproduire ce qu'il fait. Je retiens juste le succès. C'est un grand cadeau pour moi et l'équipe."

Polyvalent, l'homme aux huit sélections avec son équipe nationale a disputé pour la première fois sous les couleurs carolos des minutes comme attaquant de pointe alors qu'il avait été posté sur l'aile auparavant. "Peu m'importe pour moi. Seul le coach sait si je suis un attaquant, un ailier ou un milieu."

À 22 ans, le natif de Kaunas a eu besoin de temps pour s'adapter à la Pro League et l'exercice suivant constituera réellement le point de départ de son aventure en Belgique. "La saison prochaine sera vraiment la première qui comptera. Là, je vais partir avec ma sélection et revenir pour la pré-saison. J'avais besoin de temps pour m'adapter à la tactique du coach et au nouveau pays."

Il y aura moins d’indulgence dès l’été prochain où il jouera gros.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be