Le banc carolo se remodèle

Au Luxembourg, de nombreuses nouvelles têtes étaient présentes au bord du terrain.

Parcinski Julien
Le banc carolo se remodèle
©BELGA

Ce n’était une surprise pour personne mais le premier match amical de la saison des Zèbres a pu formaliser les nombreux changements opérés sur le banc lors de l’intersaison. Les visages ont changé et la structure du staff technique s’est remodelée.

Du changement sur le banc et… en tribunes

Les quelques supporters du matricule 22 ont reconnu directement le visage familier de Rudi Cossey. Doté d’une expérience assez rare à ce poste, le sexagénaire a trouvé directement sa place au sein du groupe, ce qui n’a rien d’étonnant. S’il a quitté l’Antwerp il y a un mois, celui qui avait connu Edward Still au Club Bruges communique sans cesse avec les joueurs, comme on a pu le voir lors de l’échauffement au stade Achille-Hammerel. Cossey est parvenu à s’imposer directement et à prendre de la place, comme les entraînements le démontrent. L’ancien entraîneur de Lokeren anime souvent les séances même si le travail de Frank Defays reste essentiel et complémentaire.

Sa relation avec le Brabançon et leur passé commun en Venise du Nord se sentent directement. "Je connais Edward car j'ai travaillé avec lui et Nico (Still) près de trois ans. Je sais à quel point il est ambitieux. Je peux apporter quelque chose de plus au staff. Je connais mon rôle d'adjoint, donc on ne doit plus m'apprendre ce que c'est, mais il y a des choses à changer. Je dois m'adapter à un coach et c'est pour ça que c'est un avantage d'avoir déjà travaillé avec lui", confiait-il sur les réseaux sociaux du club ce lundi.

Au Grand-Duché, le natif de Woluwe-Saint-Lambert ne représentait pas le seul nouveau carolo. Le médecin Nicolas Esgain remplaçait temporairement Frédéric Borlée. Le premier cité s’occupera à terme des espoirs qui évolueront en N1.

Au rayon des kinés, Benjamin Tubiermont complète l’équipe dirigée par Tristan Blyckaerts, initialement sur le départ mais qui est revenu sur sa démission. Avec Tubiermont, le Sporting s’attache les services d’un spécialiste reconnu, lui aussi doté d’un riche parcours notamment chez les Diablotins où il soigne les espoirs belges depuis quelques années.

En tribunes, Dries Van Meirhaeghe assistait Baptiste Henry à l’analyse vidéo. Il a notamment travaillé avec les équipes de jeunes de Midtjylland au Danemark et il remplace Damien Januel, parti à Courtrai.

Une passerelle entre l’équipe A et les U23

Un autre visage inconnu a pris place aux côtés d’Edward Still ce samedi. Il s’agissait d’Abder Ramdane. Cet ancien joueur français passé notamment par Nîmes, Le Havre et Fribourg, dans sa nouvelle vie s’occupait des U18 lors du dernier exercice écoulé. C’est lui qui sera chargé des U23 qui évolueront en N1.

Son vécu parle aussi pour lui. Grâce à son parcours d’entraîneur, le Nîmois dispose d’un profil de formateur et d’adjoint qu’il a fait valoir, entre autres, à Mönchengladbach, l’Olympiacos, l’Arminia Bielefeld, l’Union saint-gilloise et Amiens.

Edward Still voulait à tout prix que Ramdane soit à ses côtés afin de créer à long terme une véritable passerelle entre l'équipe première et les espoirs. "Abder et ses adjoints vont être intégrés à notre staff. Il a fait la semaine avec nous et son staff sera en échange constant avec le nôtre pour leur offrir le meilleur contexte pour se former et réaliser des résultats", explique Edward Still.

Ces petites améliorations prouvent que Charleroi se structure et se professionnalise de plus en plus. "Tout ce qu'on a mis en place avec les pros l'année passée, on le fera avec les U23 cette saison, que ce soit au niveau de la performance, du suivi physique, individuel, émotionnel et psychologique. On avance, on progresse et cela constitue un superbe challenge pour tout le club."

"Bello" a trouvé son successeur

Les mines des fans carolos se sont questionnées lorsqu’ils ont aperçu David Dal Mut au bord du terrain. L’intendant historique du Sporting avait fait ses adieux au Mambourg lors du dernier match à domicile face à Malines et les joueurs et les supporters lui avaient offert le plus beau des cadeaux respectivement en gagnant à La Gantoise et en dressant un superbe tifo à son effigie.

Le magasinier était pourtant encore présent face au Racing Union Luxembourg. Il termine son préavis le 30 juin prochain et en profite pour former son successeur. C’est Pierre-Yves Bonhivers qui aura la lourde tâche d’assurer la continuité.

Le staff des pensionnaires du Mambourg est en tout cas prêt pour aborder la nouvelle cuvée 2022-2023. Il appartient désormais à Mehdi Bayat d’amener cette fois-ci des renforts sur la pelouse.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be