Comment Edward Still gère la concurrence à Charleroi

Plutôt que de miner le vestiaire, la concurrence doit pouvoir tirer le Sporting vers le haut. Une dimension pas toujours facile à gérer pour un jeune entraîneur.

Blouard Vincent
Comment Edward Still gère la concurrence à Charleroi
©BELGA
C’est un paramètre assez nouveau à Charleroi. Signe d’un club qui grandit. Dimanche après-midi à Zulte Waregem (1-3), assis sur le petit banc des remplaçants, outre le deuxième gardien Pierre Patron, on retrouvait Isaac Mbenza, Youssouph Badji, Joris Kayembe, Damien Marcq, Ryota Morioka et Anass Zaroury. Pas mal, non ? On peut l’écrire raisonnablement : tous ceux-là, il y a quelques saisons, auraient été titulaires plus ou moins indiscutables...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité