Charleroi entame sa session d’examens: "Le groupe a bien géré la pression ressentie après la défaite contre Ostende"

Après cinq premiers matchs plus abordables, le calendrier du Sporting se corse avec la réception du Club Bruges ce vendredi (20h45) puis de Gand.

Vincent Blouard
Charleroi entame sa session d’examens: "Le groupe a bien géré la pression ressentie après la défaite contre Ostende"
©Belga
Neuf jours. Y verra-t-on plus clair sur le niveau et les espoirs que peut nourrir le Sporting de Charleroi d'ici neuf jours ? On approchera le 6 septembre, date de la clôture d'un mercato dont on sait qu'il modifie systématiquement les contours de l'effectif, même le dernier jour. Et surtout, d'ici là, les Zèbres auront défié le Club Bruges (ce vendredi) puis Gand (le dimanche 4), à domicile. Autant de véritables tests après un calendrier que l'on ne qualifiera pas de facile mais de plus abordable avec les adversaires suivants : Eupen, Union SG, Ostende, Seraing et Zulte Waregem.

Edward Still ne partageait pas vraiment cet avis, ce jeudi : « Il y a eu des critiques ces derniers jours disant que notre début de saison était positif mais que l'on avait joué QUE contre ces adversaires… Pourtant, je sais qu'il n'y aura pas tant d'équipes qui iront gagner à Zulte Waregem. D'ailleurs, Bruges le sait très bien (NdlR : ils ont partagé 1-1 au Jan Breydel). Et on a battu Eupen alors que Bruges a éprouvé des difficultés là-bas (NdlR : défaite 2-1). »

Il pose un constat : « Ce n'est pas uniquement lié à la Belgique mais le niveau général des championnats européens a nettement augmenté ces dernières saisons. Il y avait une époque où il y avait quelques matchs faciles sur la saison mais ce n'est plus le cas. Peu importe les adversaires qui étaient les nôtres jusqu'ici, on a fait ce que l'on devait faire lors des deux derniers matchs. Mais on va devoir augmenter le niveau de jeu, ça oui. »

Parce qu'en face se dresse le Club Bruges, ce vendredi, le monstre qui domine le championnat belge à tous les niveaux depuis plusieurs années. « C'est une excellente équipe, qui est encore favorite pour le titre », pronostique sans surprise Edward Still.

La saison dernière, c'est justement contre le Club Bruges, à domicile, que Charleroi avait – injustement - concédé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité