Charleroi: sans attaquant, les buts viennent d’ailleurs

Neuf Zèbres ont déjà marqué. Record actuel de D1A.

Vincent Blouard
Charleroi: sans attaquant, les buts viennent d’ailleurs
©BELGA

Le Charleroi de ce début de saison présente une double particularité : aucun de ses trois véritables n° 9 (Benbouali, Badji et Descotte) n'a marqué lors des 7 premières journées. En revanche, pour contrer ce mutisme paradoxal, le Sporting peut heureusement compter sur d'autres éléments pour alimenter le marquoir. Neuf Zèbres différents ont déjà marqué, c'est le meilleur score de D1A (7 clubs ont 7 buteurs différents). C'est évidemment précieux en attendant qu'un avant-centre ne se dégage et ne soit vraiment efficace. "La saison dernière, on savait que c'était le moment de Nicholson, a expliqué Edward Still avant le déplacement périlleux à OHL. On a tout fait pour qu'il puisse devenir notre attaquant le plus important parce qu'il avait déjà plus de 18 mois d'adaptation derrière lui, donc on savait qu'on pouvait baser notre jeu sur et autour de lui parce qu'il était prêt. Même chose pour Bayo par la suite. Maintenant, avec Badji - qui n'a pas beaucoup de confiance - et Benbouali, qui découvre tout, on ne peut pas baser tout notre jeu sur un n° 9."

Ce qui pose un challenge majeur au Sporting, obligé de se diversifier pour performer. "La meilleure façon, c'est avec une force collective. Raison pour laquelle on a mis encore plus d'importance là-dessus depuis la préparation. On sait qu'on n'a pas un n° 9 qui va probablement marquer 25 buts. C'est l'une des raisons pour lesquelles Tchatchoua et Nkuba occupent les places qu'ils occupent, que Mbenza est entré dans l'équipe, que nos médians ont un nouveau positionnement… On est en quête d'un nouvel équilibre qui doit nous permettre d'arriver au nombre de buts que l'on doit inscrire pour atteindre nos objectifs, en attendant ce moment, que ce soit dans 6 mois ou 1 an, où Badji et Benbouali seront dans cette position pour le faire."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be