C'est la rencontre entre les Zèbres et le Standard du 4 octobre dernier qui est dans le viseur des instances. "Lors de la montée au jeu des équipes, des feux de bengale ont été allumés en tribune 4, avant d’atterrir devant les premiers sièges de la T4", explique le communiqué. "Cela a également mis le feu à une banderole, nécessitant l’intervention des services d’incendie. Au coup de sifflet final, des objets (gobelets et petites bouteilles en plastique ainsi que des briquets en plastique) ont été lancés en direction du gardien visiteur."

Pour le Parquet de l'Union belge, le fait que le gardien liégeois, Arnaud Bodart, ait pu "provoquer ou répondre à des provocations ne consitute pas une circonstance atténuante".