Suite au départ de Demol, les Crétins Réunis repassent à l’action ce soir

Dernière occasion de se replacer!


CHARLEROI Les Crétins Réunis , c’est ainsi qu’ils s’étaient nommés en référence à l’une des insultes favorites de Mogi Bayat envers ceux qui ne dansent pas comme il siffle...

Ce groupe n’a plus fait parler de lui depuis la fin de saison dernière. Il était alors fort de quelque 200 personnes. L’affaire Demol le remet en selle. Les contestataires s’appuient sur cet événement pour appeler au boycott général de la rencontre de ce soir.

Leur idée est la suivante : “Par ce geste fort, nous entendons faire changer la politique nuisible menée par la direction.”

Sous le titre Dirigeants, halte-là ! ils ont publié le tract suivant : “Cette semaine a été marquée par plusieurs événements. D’une part, la démission de notre coach S. Demol; d’autre part, la nouvelle que l’une de nos anciennes gloires, Didier Beugnies, ne travaille plus au Sporting. Au-delà des péripéties et autres frasques auxquelles nos dirigeants nous ont habitués, nous dénonçons l’incroyable manque de stabilité, l’inadmissible perte identitaire qui faisait de Charleroi son charme et l’absence inexplicable de communication de la part de cette direction envers ce qui constitue l’âme du club, à savoir nous les supporters ! Les fans occasionnels ont déserté le Mambourg depuis belle lurette et force est de constater qu’il en va de même en ce qui concerne les supporters les plus fidèles, les plus acharnés. Ce constat alarmant, nous voulons le crier haut et fort ! Nous ne nous reconnaissons plus dans ce que nous chérissons !”

Cette manifestation, approuvée par l’Amicale des supporters historique, a été dûment déclarée. Comme les précédentes, elle fera l’objet d’un strict encadrement pour éviter tout incident. Le cortège des protestataires partira d’un café proche du stade.



© La Dernière Heure 2009