Le Sporting Charleroi a réalisé une mauvaise opération en s'inclinant lourdement sur sa pelouse face à OHL (0-3). Décimés en défense et sans Nicholson (en partance), les Carolos ont subi la loi des Louvanistes qui se donnent de l'air en bas de tableau. Les hommes de Marc Brys dépassent le Standard et se retrouvent désormais à la 10e place.

Les premières minutes sont pourtant à l'avantage des Carolos qui monopolisent le ballon. Mais les Zèbres ont peiné à se montrer dangereux hormis sur une frappe lourde d'Ilaimaharitra repoussée par Runarson à la 9e minute. Après ce temps fort stérile des Carolos, les Louvanistes ont commencé à sortir le bout du nez. D'abord avec une frappe lourde de Malinov avant que De Norre ne profite des espaces laissés par Lokembo dans la défense pour inscrire le but d'ouverture d'une belle frappe croisée imparable pour Koffi.

Après le premier but, OHL a continué à pousser mais s'est heurté plusieurs fois à Koffi, pas toujours aidé par sa défense. Les Zèbres, quant à eux, ont eu beaucoup de mal à se montrer dangereux et n'ont que trop rarement inquiété le gardien louvaniste.

Au retour des vestiaires, les Zèbres se sont créé plusieurs situations dangereuses. Mais OHL a exploité à la perfection les espaces laissés par la défense carolo. À la 54e minute, après une superbe passe de Mercier, Al Tamari trompait Koffi. Dans la foulée, Kaba était tout proche d'alourdir le score de la tête.

Avec l'énergie du désespoir, les Carolos tentaient de repartir vers l'avant. Et se créaient plusieurs grosses occasions. À la 64e, Lokembo, isolé par Zedadka se retrouvait en face à face avec Runarson mais le gardien islandais avait le dernier mot. Quatre minutes plus tard, Gholizadeh se heurtait lui aussi au dernier rempart louvaniste qui parvenait à dévier sa belle frappe. Idem quelques instants plus tard quand Zaroury s'est retrouvé isolé à l'entrée du grand rectangle mais voyait son envoi une nouvelle fois arrêté par ce même Runarson.

Mais à force de sortir, les Carolos se font une nouvelle fois surprendre en contre-attaque. Suite à une mauvaise passe en retrait de Lokembo, Koffi dégageait le ballon directement dans les pieds de Mercier qui le transmettait à Kaba, seul à l'entrée du grand rectangle et qui n'a eu aucun mal à crucifier le gardien carolo. En fin de rencontre, Sekidika, qui venait de monter au jeu, était tout proche d'inscrire le quatrième but sans un sauvetage in extremis d'Hervé Koffi.

Seraing prend une leçon d'efficacité

Du côté des Casernes, Seraing avait pris la première mi-temps à son compte alors que le capitaine malinois Rob Schoofs écopait d'un carton jaune (21e). Il sera suspendu le prochain match du KV. Gaëtan Coucke était obligé de sortir la parade à quatre reprises, dont deux sur des envois de Maziz, pour éviter le pire à Malines mais les deux équipes regagnaient la pause dos à dos (0-0). L'efficacité était cependant malinoise avec un but de la tête de Druijf à la 58e minute (1-0) puis un deuxième de Cuypers (64e), son sixème but personnel (2-0). 

Le Serésien Cisse, averti à son tour, manquera le match contre l'Union à la reprise. Et cette fois la transversale venait au secours du gardien malinois sur une tête de Marius. Seraing s'inclinait en définitive 2 à 0. Cette 21e journée, que la Pro League a souhaité rebaptiser Younited Pro League en soutien à l'organisation qui mise sur l'intégration de sans-abris et sans-chez-soi par le biais du football, se clôture lundi avec deux rencontres à 21h00 entre le Beerschot, lanterne rouge, à Anderlecht et le déplacement d'Eupen à Saint-Trond. 

La rencontre entre Courtrai et l'Antwerp a été annulée en raison de cas de covid dans les rangs anversois. La reprise est prévue pour le week-end du 14, 15 et 16 janvier.

Revivez Charleroi-OHL :