Mehdi Bayat confirme qu’il est sur la piste d’un attaquant et d’un flanc droit.

Charleroi boucle 2016 par un triste zéro sur six même si, provisoirement, les Carolos sont toujours dans le Top 6 (en attendant le résultat de La Gantoise ce mardi soir). "Je dois être honnête : si on m’avait dit en début de saison qu’on aurait 34 points à la trêve, j’aurais signé des deux mains. Mais beaucoup d’équipes prennent énormément de points. Et la course pour les playoffs sera très rude jusqu’au bout. On pourrait faire partie du bon groupe pour la trêve. Mais à part me faire de belles jambes, ça ne me servira à rien si on n’y est pas à la fin de la phase classique. La pause arrive à temps, même si je ne veux pas parler de fatigue mais plutôt d’émotion et de stress dans le groupe. Le stage doit être abordé avec sérénité même s’il y a de gros matches à venir en janvier…"

La trêve étant là , Mehdi Bayat peut se pencher sur le mercato. Charleroi ne s’en cache plus : il souhaite recruter un attaquant et un flanc droit. "Très clairement, je travaille sur ce mercato depuis quelques temps déjà," avoue le boss carolo. "Si Felice souhaite continuer à jouer en 4-4-2, il est évident qu’il a besoin d’un nouvel attaquant. Et il m’a prouvé qu’un joueur de flanc était également nécessaire lorsqu’il a besoin de laisser souffler Fall."

Le nom de Harbaoui circule plus que jamais dans les couloirs du Mambourg. "On sait tous que je connais très bien son agent (NdlR : Mogi Bayat) et le manager d’Anderlecht. Mais les dossiers qui semblent les plus faciles ne sont pas toujours ceux qui aboutissent…"

Car Charleroi a également besoin de joueurs belges. "En tant qu’entraîneur, je ne peux évidemment pas dire qu’un joueur comme Harbaoui ne m’intéresse pas. Mais c’est la direction qui s’occupe de ce genre de dossier," concluait Felice Mazzù.